Lali

20 janvier 2012

Les mots de Sylvain 4

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Notre vie

Je marche près de toi
Tu marches près de moi
On dit que nous vivons ensemble
Moi je sais seulement
Que toute la vie ment
Si chaque jour ne nous rassemble
Sans toi je ne sais pas
Où trébuchent mes pas
Sans toi tous les soleils sont sombres
Sans toi tous les espoirs
Se maquillent de noir
Sans toi tout près de moi je sombre

On ne s’est pas connu
Simplement reconnu
Comme on reconnaît son visage
Dans le miroir sans tain
De deux regards certains
De n’être qu’un seul paysage
Et nous ne savons rien
Ni le mal ni le bien
Nous sommes nous deux sans comprendre
Et sans autre passé
Que cet amour blessé
D’être jour après jour plus tendre

Nous allons simplement
Comme vont les amants
Parmi les gestes et les choses
Qui font de chaque jour
Le chemin de toujours
Et nous ne croyons plus aux roses
Dites le verbe aimer
Dites le mois de mai
Dites les mots qui sont les vôtres
Jamais ceux que je sais
Ne sauront dire assez
Ce trop grand amour fou le nôtre

Sylvain Lelièvre, Entre écrire

*choix de la lectrice de Mieke Ter Brake

Il était un pays…

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:33

Il était un pays qui attendait un roi qui changerait le monde. Mais peut-on changer le monde quand on ne connaît pas le monde? Quand on ne connaît pas le cœur de hommes? Quand on n’a jamais écouté son propre cœur? Tel est le propos de cet album de toute beauté signé Juliia et illustré par Célia Chauffrey, laquelle a su ajouter à cet album par ses dessins pleins de poésie la magie nécessaire pour donner des ailes aux mots de l’auteure.

Celui qui voulait changer le monde : un album séduisant. Un de ceux qu’on n’oublie pas et qu’il fait bon feuilleter. Souvent. Un album à offrir et à s’offrir.

Ailleurs, à une autre époque

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 14:48

J’aurais porté de longues jupes sur des jupons de toutes les couleurs.
Chaque jour j’aurais cueilli des fleurs pour mes cheveux.
Et je serais allée pieds nus livre à la main bercer mes jours sur un rocher ou une plage, bercée par l’océan.

Ailleurs.
À une autre époque.
Celle où le baise-main était un art maîtrisé par quelques-uns.
Celle où les poètes faisaient frissonner les ingénues.

Et au poète qui aurait su faire le baise-main, j’aurais dédié mes vers.

*toile de Pierre Georges Jeanniot

Vous serez conquis

Filed under: Couleurs et textures,Les trouvailles de Lali — Lali @ 11:53

C’est un univers plein de poésie que celui de Marie Desbons. Pas étonnant qu’elle illustre des livres pour enfants, ses pinceaux et son talent étaient faits pour ça. Entrez dans son univers et faites-en le tour. Vous serez conquis. Je n’en dis pas plus.

Ce que mots vous inspirent 584

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

L’homme n’est content de soi que lorsqu’il écoute toujours la raison, ou qu’il ne l’écoute jamais. (Étienne Coenilhé)

*toile d’Alexander Deneika