Lali

28 février 2012

Quelques soirs au Cabaret 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Le silence est la première voix
qui te parle
quand toutes les autres
se sont tues

Guy Mauffette, Comme au Cabaret du soir qui penche

*choix de la lectrice de Stanley Spencer

Groguinar, cauchemar de son métier

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:57

Le cauchemar qui voulait devenir pianiste annonçait un de ces livres pleins d’imagination dont je raffole habituellement. Mais le résultat n’est vraiment pas celui que j’espérais. En effet, dès les premières pages, on a compris. Groguinar, fils, petit-fils et arrière-petit-fils de cauchemars, devra exercer le métier de cauchemar. Même s’il n’aime pas l’idée de faire peur aux gens pendant leur sommeil, même si ça le répugne de se transformer en monstre et qu’il préférerait devenir pianiste comme Élodie, fille, petite-fille et arrière-petite-fille de pianistes.

Voilà en bref l’histoire racontée par Nathalie Kuperman. Pas que ce soit une histoire sans intérêt, mais la chute est tellement prévisible que n’importe lecteur ne pourra qu’être déçu. D’autant plus que les illustrations sont hideuses. Je me demande même comment on peut illustrer un livre pour enfants avec des illustrations aussi laides alors qu’il y a belle lurette que les éditeurs font appel à des artistes qui soignent l’aspect visuel de ce qu’on offre aux enfants. Enfin… Souhaitons que le prochain album pour enfants que je lirai me plaise davantage.

Un baiser qui laisse des traces

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 14:26

Tout laisse croire que la scène se serait déroulée dans la nuit du 13 au 14 février. Les enquêteurs ne peuvent nous en dire plus pour le moment.

Destination lecture

Filed under: Couleurs et textures,Les trouvailles de Lali — Lali @ 10:37

Chacune des toiles de Don Dahlke est une invitation au voyage, comme vous pourrez le constater en faisant le tour de sa galerie, de laquelle j’ai extrait quelques scènes livresques, juste pour le plaisir de rêver d’ailleurs…

Ce que mots vous inspirent 611

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

Il y a des gens qui ne s’embêtent jamais. Ils mettent de préférence tous leurs soins à embêter les autres. (Louis-Philippe Robidoux)

*toile de Rudolf Jelinek