Lali

21 février 2012

Le promeneur 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Mon amie

La pluie fait une ville
Difficile à aimer
Point du jour
Point du soir
Et pointe du plaisir.
Des goûts et des couleurs
Plus vives que jamais…
Ainsi la pluie me parle
Au cœur

Ô patrie légère
Ô maison de fil
Mes amis, mes frères
Vous connaissent-ils?
Ils parlent d’amour
Je n’en ai que faire

Je chante à mon tour
Et je vis d’eau claire.

Odilon-Jean Périer, Le promeneur

*choix de la lectrice de Jerome Uhl

Des maisons inspirantes

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:28

C’est là qu’ils ont écrit, qu’ils ont trouvé l’inspiration ou la paix, que se réunissaient les leurs, famille proche ou écrivains. C’est là aussi que certains ont dit adieu à la vie, alors que d’autres ont dû les quitter alors qu’il les avaient choisis et remodelés, pour nombre de raisons, le plus souvent économiques.

Ces lieux, ce sont les Maisons d’écrivains visitées par la photographe Erica Lennard et l’écrivaine Francesca Premoli-Droulers, des maisons autant marquées par les goûts et la personnalité des prosateurs et poètes qui les ont habitées qu’elles ont marqué chacun d’entre eux, jusque dans leurs livres, où nombre d’entre elles apparaissent sous d’autres noms, mais toujours décrites avec amour.

Ces visites dans l’œuvre des écrivains autant que dans les lieux où ils ont écrit donnent lieu à un livre magnifique où citations en nombre restreint apportent vie aux objets désormais inanimés, comme en témoignent les photos prises par Erica Lennard, dont certaines sont plus réussies que d’autres à cause de la lumière, plus éblouissante dans le décor quotidien de l’écrivain allemand Hermann Hesse que dans la sombre tour où s’abritait Vita Sackville-West.

Un livre à feuilleter. Pour l’inspiration. Pour le charme de ces lieux où ont vécu, entre autres, Karen Blixen, William Faulkner, Alberto Moravia, Mark Twain, Virginia Woolf et Marguerite Yourcenar. À vous de choisir parmi toutes ces maisons laquelle vous plairait. J’ai retenu celle de Moravia, à Sabaudia, qu’il partageait avec Pier Paolo Pasolini.

Même si la neige fond

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 14:46

Mon petit doigt me dit que les couleurs ne vont pas fondre avec elle…

Besoin d’un chapeau?

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 10:04

Envie d’un chapeau melon, d’un panama, d’un haut-de-forme, voire d’un canotier? Henri Henri, rue Sainte-Catherine, a le couvre-chef qu’il vous faut. Et depuis près de 80 ans.

Ce que mots vous inspirent 606

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

Qui sait nous donner une joie aussi pure que celle prodiguée par la vue d’un petit nuage blanc dans le ciel bleu? (Christian Bobin)

*toile de Johannes Marius Ten Kate