Lali

5 février 2012

Les vers d’Alphonse 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Concordances

Le même triste accent vient toujours des rapides,
Toujours les mêmes flots font le même circuit
En recueillant le rêve et l’espoir dans leurs rides.

Je l’ai senti déjà le vent de cette nuit;
Il conserva mes paroles et les répète,
Et de naïfs couplets renaissent avec lui.

Un firmament connu resplendit sur ma tête.
Les étoiles de l’an passé sont de retour;
Le souvenir des temps éclaire la planète.

Mon âme d’autrefois ressuscite à son tour,
Et comme une eau qui part avec d’aimables rides,
Calmée elle reprend son doux rêve d’amour.

Son accent reviendra, triste, dans les rapides.

Alphonse Beauregard, Les forces

*choix de la lectrice de Gino Severini

Un dimanche à méditer 10

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 20:01

L’homme n’a pas besoin de preuve, mais de début de preuve. Le reste de la preuve est en lui.

Salah Stétié, Carnets du méditant

*toile de Johannes Vermeer

Un dimanche à méditer 9

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 18:01

Il n’est d’apparition que dans la disparition.

Salah Stétié, Carnets du méditant

*toile signée Han Wu Shen

Un dimanche à méditer 8

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 16:01

L’éclair ne révèle qu’à ceux qui veillent.

Salah Stétié, Carnets du méditant

*toile de Marvin Werlin

Un dimanche à méditer 7

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 14:01

Nos hasards s’inscrivent dans nos nécessités.

Salah Stétié, Carnets du méditant

*toile d’Edward Portielje

Un dimanche à méditer 6

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 12:01

Question mal posée tire réponse de tout.

Salah Stétié, Carnets du méditant

*toile d’Edwin Landseer

Un dimanche à méditer 5

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 10:01

Avance avec des pieds d’éveil sur des pavés d’oubli.

Salah Stétié, Carnets du méditant

*toile de Karin Paland

En vos mots 252

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

Alors que je viens tout juste de valider les commentaires sur la toile de dimanche dernier, que je vous invite d’ailleurs à lire, c’est avec émotion que j’accroche à votre intention un nouveau tableau. En effet, la scène peinte par Alexander Kopeyko me semble si douce et si tendre qu’elle devrait inspirer quiconque s’attarde à l’examiner.

La voilà donc à vous. Pour une semaine. Puisque les commentaires seront emmagasinés pour n’être validés que dans sept jours.

D’ici là, bon dimanche et bonne semaine à tous!

Un dimanche à méditer 4

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:01

La nuit où la nuit n’est pas est la nuit la plus recherchée.

Salah Stétié, Carnets du méditant

*toile de Tatiyana Peydus

Un dimanche à méditer 3

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 4:01

Il y a dans l’univers une immense quantité de non-pensé et de non-songé. Dont, en attendant qu’ils changent de statut, se forment les nuages.

Salah Stétié, Carnets du méditant

*toile de John Everett Millais

Page suivante »