Lali

29 juin 2012

Terre de femmes 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Confiance

Ils s’aiment en silence, et leur cœur se consume;
En attendant toujours l’instant qui doit venir.
Ils souffrent, mais pourtant ils n’ont pas d’amertume,
Ils savent que demain leur tourment va finir.

Ils savent que demain les Heures merveilleuses
Viendront sonner pour eux la fête de l’Amour
Et qu’Elles souriront aux belles amoureuses
Qui pleurent dans la nuit en espérant le jour.

Et dans le soir, fiévreusement, leurs bras se tendent
Bien qu’ils soient séparés, ils se parlent tout bas.
Ils disent doucement que leurs âmes attendent,
Et qu’il est des amours qu’on ne détruit pas.

Ida Faubert
(dans Terre de femmes de Bruno Doucey)

*choix de la lectrice de Konstantin Korovin

Américan clichés

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:59

Avec American clichés, son premier recueil de nouvelles, Sophie Simon fait une entrée remarquable dans le domaine de la littérature. C’est en effet un recueil bien ficelé qu’elle nous livre là, lequel met en scène des personnages qui touchent de près ou de loin à l’éphémère des sentiments amoureux, que ce soit au cœur de leur course effrénée pour changer le cours de leur vie — dans la plupart des cas — ou pour maintenir à flot les bateaux qui commencent à prendre l’eau, voire même à couler carrément.

Sur chacun des personnages, chacune des situations dépeintes, l’auteure pose un regard sans compromis et ne cherche pas a rendre la situation plus belle et encore moins idéale. Dans ces États-Unis où le paraître et le qu’en-dira-t-on ont leur importance, il ne faut pas trop de faux pas pour être pointé du doigt ou accusé, même à tort. Et c’est ce que Sophie Simon raconte dans ces nouvelles qui mettent en scène des couples qui n’ont plus aucune chance de tenir la route et qu’elle choisit de nous présenter juste avant la crise, pendant que le changement s’opère, nous laissant parfois K.-O. alors que se dessine une chute savamment préparée, mais que nous n’avions pas prévue.

Brillant, incisif, sans concession. Tel est le regard de Sophie Simon dans American clichés. Puisse-t-elle nous revenir bientôt avec d’autres nouvelles. Très bientôt.

Jolis pots

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 15:56

De jolis pots croisés au hasard du boulevard Viau, à deux pas du parc Maisonneuve.

Les valses de Francisco Mignone

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 10:15

Heitor Villa-Lobos est probablement le compositeur brésilien le plus connu. Tellement connu des mélomanes que l’œuvre de son compatriote Francisco Mignone est souvent mise à l’écart. Or, selon le musicologue Mário de Andrade, Mignon a une valeur inestimable pour son pays et notamment pour sa musique traditionnelle à qui il a donné la place qu’elle méritait en l’inscrivant à même ses compositions, notamment ses valses. Ce sont ces dernières que le violoncelliste Raiff Dantas Barreto a décidé d’interpréter en concert et le temps d’un album duquel j’ai extrait à votre intention Valsa brasileira.

Ce que mots vous inspirent 699

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

– Que dit l’étoile du matin au soleil qui se lève?
– La douceur de la nuit et l’importance du doute.
– Que répond le soleil?
– La puissance des convictions et la beauté de la lumière.

(Pierre Bottero)

*toile d’Igor Zhuk