Lali

8 novembre 2008

Les fleurs du samedi 5

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 12:09

img_0042.JPG

img_0366.JPG

img_0371.JPG

Quelques nénuphars du jardin botanique de Montréal photographiés par Armando en août 2007 devraient continuer à agir sur notre moral…

Les fleurs du samedi 4

Filed under: Vos traces — Lali @ 11:08

tz5-19102008-65.jpg

tz5-26102008-30.jpg

Alors, dites, ça marche cet étalage de fleurs pour faire oublier la pluie? Si oui, il n’y a pas que moi qui serai contente, mais aussi Denise à qui on doit celles-ci.

Les fleurs du samedi 3

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 10:04

img_0550.JPG

Je ne sais pas si ma thérapie pour contrer la pluie aura autant d’effet bénéfique sur vous qu’elle en a sur moi. Il est à peine dix heures et je me sens déjà mieux. Merci Armando!

Les fleurs du samedi 2

Filed under: Vos traces — Lali @ 9:03

tz5-19102008-38.jpg

Denise a pris soin de photographier quelques fleurs elle aussi pour les jours où nous en aurions besoin. Et heureusement. Elle pourra ainsi aider Armando à contrer la pluie.

Les fleurs du samedi 1

Filed under: Signé Lali,Vos traces — Lali @ 8:08

img_0023.JPG

Comme la journée s’annonce pluvieuse, et seulement pluvieuse, je ne vois de meilleure façon de la rendre moins tristounette qu’en déposant ici et là quelques fleurs. À commencer par celle-ci, photographiée par Armando, alors qu’elle venait à peine de sortir du sommeil de la nuit.

Tic-tac, tic-tac…

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

martos-frederic-1.jpg martos-frederic-2.jpg

Votre temps est compté d’ici à ce que je valide vos commentaires sur les toiles de la semaine demain matin. Mais peut-être pas au point de le ponctuer d’un tic-tac incessant, comme c’est le cas pour les personnages de Frédéric Martos. Vous avez tout de même 24 heures devant vous!

Tout doucement

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:15

rude-olaf.jpg

Que sera ce samedi dont je ne sais rien encore? Quels mots viendront jusqu’à moi que j’aurai envie de partager? Quelles toiles auront mes faveurs? Sur quelles musiques se déroulera-t-il?

J’aime ne pas savoir, n’avoir rien programmé, n’avoir rien à l’agenda, ni rendez-vous, ni souper de fête ou courses urgentes. J’aime cette idée de journée à moi, rien qu’à moi où je pourrai installer les photos de la semaine que m’ont envoyé avec amitié ceux qui aiment le pays de Lali. J’aime cette idée que j’aurai le temps de regarder le ciel et d’entendre les enfants s’amuser dans l’allée. Mais j’aime encore plus ne pas savoir ce que sera la journée. Ouvrir un livre au hasard, comme l’a fait la lectrice d’Olaf Rude, et laisser les choses se faire. Tout doucement.

« Page précédente