Lali

2 octobre 2010

Quelques poèmes de Rilke 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

oczko-bertold-piotr.jpg

Elle a lu et relu tellement de textes que la lectrice peinte par Bertold Piotr Oczko a décidé de retenir ce poème de Rilke qui l’a touchée plus que tous les autres.

La dormeuse

Figure de femme, sur son sommeil
fermée, on dirait qu’elle goûte
quelque bruit à nul autre pareil
qui la remplit toute.

De son corps sonore qui dort
elle tire la jouissance
d’être un murmure encor
sous le regard du silence.

Des lettres banales et sans intérêt

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 20:37

queiroz.gif

Pour tout vous dire, je me faisais une joie de lire les lettres d’Ofélia Queiroz à Fernando Pessoa. Je vous avais d’ailleurs annoncé dans ce billet que je m’apprêtais à le faire. Et je l’ai fait.

Et si ça m’a pris un temps fou, c’est que j’ai fait de nombreuses pauses, en me demandant sans cesse l’intérêt de publier ces lettres, et de les lire. Et quand je suis venue à bout de ce pensum que j’ai moi-même choisi, je n’ai pas trouvé de réponse à cette question.

Ces lettres sont quasi sans intérêt, répétitives et profondément ennuyeuses. Et si jamais votre curiosité vous poussait à les lire, n’en choisissez que quelques-unes ou alors déposez ce livre sur votre table de chevet pour vos nuits d’insomnie. Il devrait avoir sur vous l’effet soporifique souhaité dans ces cas-là.

Le mont Blanc est vraiment blanc!

Filed under: Vos traces — Lali @ 16:51

tz5-20100904-03_l.jpg

tz5-20100904-14_l.jpg

Les photos de Denise le prouvent bien!

La suggestion du 2 octobre 2010

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

stoler-udi.jpg

Et si je proposais au lecteur peint par Udi Stoler (dont on ne trouve plus trace) la lecture de ce billet dans lequel je me suis retrouvée?

Pipa, guzheng et flûte, une musique caressante

Filed under: Trois petites notes de musique — Lali @ 10:55

mei-hua.jpg

L’une est née à Montréal et est une des flûtistes les plus actives et polyvalentes de chez nous. Virtuose du pipa (luth chinois) et du guzheng (cithare chinoise), l’autre est née en Chine. L’une a étudié avec Jean-Pierre Rampal, l’autre a été récompensée par l’Académie Charles Cros. Ensemble, elles ont enregistré Mei Hua en 2004, un album plein de douceur et fait de sons qui vous caressent aussi sûrement que certains velours, un album qui devrait vous apaiser (voire même vous inspirer) le temps que vous écoutiez Mei Hua, qui donne son titre à l’album et qui signifie « fleur de prunier ». Place donc à Lise Daoust et Liu Fang.

Anecdotes de réviseure 11

Filed under: Anecdotes de réviseure,Couleurs et textures — Lali @ 8:30

morse-samuel-finley-breese.jpg

Il y a des feux qui brûlent longtemps! En effet, ce proverbe ashanti au bas de la page fait étalage d’une énorme coquille. Et depuis le 21 septembre, où l’équipe d’evene.fr m’a avisée qu’elle s’occupait de cette erreur au plus vite, j’attends toujours… Aurais-je dû appeler les pompiers?

*toile de Samuel Finley Breese Morse

Les sentinelles de la mer

Filed under: Signé Armando,Vos traces — Lali @ 6:38

sentinelles-de-la-mer-2010-09-16_0142-divers-sagres.jpg

Elles veilleront sur la falaise d’Armando. Contre vents, marées et tempêtes. Tout ça pour qu’il la retrouve intacte dans quelques mois. Notre ami est en effet en route pour Bruxelles. Toute bonne chose a une fin. Même les vacances en Algarve.

À l’heure du Portugal 98

pastorini-maria-elena.jpg

Amália Rodrigues interprétant Estranha forma de vida

*choix de la lectrice de Maria Elena Pastorini