Lali

11 février 2009

Sur les traces de Pessoa 17

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

winkler-woldemar.jpg

C’est la lectrice de Woldemar Winkler qui, la dernière, parcourra le recueil de Fernando Pessoa, Poèmes païens. D’autres, sûrement, s’offriront aux lectrices du soir dans quelque temps, après quelques incursions ailleurs, puisque plusieurs recueils attendent leur tour. Un dernier texte de Pessoa, donc, que voici :

J’aime ce que je vois parce que je cesserai
Un jour ou l’autre de le voir.
Je l’aime aussi parce qu’il est.

Dans cet intervalle placide où je suis ma propre fiction,
D’aimer, bien plus que d’être,
J’aime qu’il y ait tout et que je sois.

Mieux ne sauraient m’offrir, s’ils revenaient,
Les dieux primitifs
Car eux non plus ne savent rien.

Tous ces si

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 19:15

anderson-stephen-warde-1.jpg

Et chaque fois qu’elle écrit, le doute monte en elle. Si les mots choisis n’étaient pas les bons? S’ils ne livraient pas ce qu’elle veut transmettre? S’ils étaient mal interprétés?

Et tous ces si, avec lesquels elle se bat, lui donnent parfois envie de se taire.

*sur une toile de Stephen Warde Anderson

L’observateur observé

Filed under: Scènes livresques,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 17:14

lali-lecteur-img_0077.jpg

Lit-il vraiment ou serait-il en train d’attendre quelqu’un? Difficile à dire. À moins qu’Armando qui l’a observé puisse nous éclairer un peu?

La suggestion du 11 février 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

korneev-igor.jpg

La lectrice de l’artiste Igor Korneev semble aimer les icônes. Peut-on supposer qu’elle aime aussi les découpages? Si oui, la lecture de ce billet devrait beaucoup lui plaire.

Les salutations de Denise

Filed under: Vos traces — Lali @ 10:29

eos-03022008-3.JPG

Denise ferait-elle dans le bleu maintenant? Et avec juste quelques nuages? À moins qu’elle ne salue quelqu’un au passage?

Ce que mots vous inspirent 68

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

payne-henry.jpg

Quand l’amour a su dire enfin son propre nom, les lèvres n’ont plus qu’à sourire et se taire, et couvrir de baisers. (Denys Gagnon)

Voilà plusieurs fois que la lectrice de l’artiste britannique Henry Payne relit cette phrase écrite sur une feuille qui a dû tomber de la poche de quelqu’un, puisqu’elle a trouvé le papier plié en quatre par terre, entre l’épicerie et la maison.

Mais maintenant, que faire de cette phrase? La copier pour la conserver et laisser à son tour tomber le papier pour quelqu’un d’autre la trouve? Ou alors, vous la céder, pour ce que mots vous inspirent? Pourquoi pas?

La phrase est à vous pour sept jours, puisque je ne validerai aucun commentaire avant mercredi. Une si jolie phrase, ce n’est pas un beau cadeau de Saint-Valentin?

Promenade dans la forêt de Fontainebleau 22

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 6:08

p1000503_2.jpg

p1000504_2.jpg

p1000510.jpg

p1000511.jpg

p1000512.jpg

Pour notre dernière promenade de la semaine dans la forêt de Fontainebleau, Chantal, en plus des roches et de la glace, a même eu droit à du bleu dans les nuages. Qui s’en plaindra?