Lali

18 mars 2009

Le livre qui s’écrit

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 19:18

jen-der-1.jpg

Chaque jour, elle trouvait au livre au moins une nouvelle phrase. Parfois deux ou trois paragraphes, ou même des pages, voire un chapitre. Comme si chaque nuit il continuait de s’écrire attendant qu’au réveil elle trouve ces nouveaux mots, ces nouveaux pans d’une histoire qui s’écrivait au fur et à mesure et à laquelle elle était liée, parce qu’elle en était la seule lectrice, la seule destinataire, peut-être même l’héroïne, tant elle s’identifiait à celle qui faisait briller les yeux du personnage de ces chapitres qui se déployaient comme une histoire sans fin.

Et dont, surtout, elle ne veut jamais voir la fin.

*sur une toile de l’artiste Der Jen

2 commentaires »

  1. « Un livre a ceci de particulier qu’il peut être interprété comme on veut. »

    Sören Kierkegaard

    Comment by Denise — 19 mars 2009 @ 11:39

  2. Elle semble être enlivrée!

    Comment by Flairjoy — 19 mars 2009 @ 11:45

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire