Lali

21 septembre 2011

Les vers de Bella 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

gershgoren-milton.Jpeg

Sonorité pressante

Sonorité pressante, depuis dix jours
je t’attends sur une route de campagne.
Et je t’attends encore sous la pleine lune.
Sonorité pressante, tu es là, tout près.
Viens tomber dans la fécondité de ma blessure.
Pourquoi te caches-tu en m’épiant?

Sonorité pressante, si lourde soit
ma faute, bien grande est ma douleur.
Quelle ouïe apprécies-tu, sinon la mienne?
La pleine lune me pardonne.
Mais nulle sonorité ne vient pour me guider.
Elle est absente. Pourquoi me dut-elle donnée?

Je ne partagerai ma lune avec personne,
elle n’aimera jamais que moi.
La lune découvre qu’elle est une avant-mort,
Sonorité pressante, je m’adonne
au jeu avec ton absence lunaire.
Sonorité pressante, pardonne-moi.

Bella Akhmadoulina, Histoire de pluie et autres poèmes

*choix de la lectrice de Milton Gershgoren

Un commentaire »

  1. Ne partager sa lune avec personne…quel beau poème, merci Lali!
    La lectrice, haute en couleurs, est superbe aussi.
    Bonne fin de semaine et début d’automne.

    Comment by colo — 22 septembre 2011 @ 6:28

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire