Lali

2 avril 2008

Le livre rébarbatif

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:25

seidel 2

Certains soirs, un livre nous semble rébarbartif. Par le thème, par la construction des phrases, à cause de la typographie choisie. Et on a beau tenter de continuer notre lecture, rien n’y fait. Le sens des mots n’a pas cette clarté habituelle. Et on s’entête. Souvent de longues heures. Jusqu’à ce que la fatigue ait raison des mots qui deviennent de plus en plus flous. Mais on dort mal. Et dès les imperceptibles lueurs du jour pour qui n’a pas l’habitude de voir le soleil se lever, on est là, telle la lectrice d’Erich Seidel, devant le livre de la veille. À espérer que le livre ne soit plus rebelle mais ami.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire