Lali

5 décembre 2013

Caravane

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:37

caravane

Avec Caravane, Ingrid Chabbert aborde un sujet peu représenté dans la littérature enfantine, sinon pas du tout, soit la vie d’une famille itinérante qui se déplace en caravane en fonction du travail temporaire qui est offert au père ou à la mère. Ces nombreux déplacements d’un lieu rarement agréable à un endroit qui n’offre rien de beau, des terrains vagues servant plus souvent qu’autrement de décor, ont fait de cette vie qui peut sembler instable pour qui la regarde de l’extérieur avec des yeux prêts à juger en fonction de ce que la société appelle des « normes » une vie somme toute assez stable.

Même si Léonie ne reste jamais deux mois dans une école, elle va tout de même à l’école. Même si les parents ne travaillent pas longtemps à un endroit, et même s’ils n’arrivent pas toujours à travailler tous les deux, il y en a toujours un qui travaille. Et c’est loin d’être une vie facile quand on est une petite fille qui rêve de voir la mer quand elle se lève et de se faire des amis.

Mais telle est la vie de Léonie. Une vie sans domicile fixe, mais une vie avec un toit sur la tête. Une vie où on ne sait pas de quoi demain sera fait, mais une vie où on s’aime. Beaucoup. Une vie qui ne ressemble probablement pas à la vôtre. Une vie sur laquelle vous jetez peut-être un regard sans sympathie.

Et pourtant. On ne doit pas pointer du doigt. Vous le savez. Même si vous ne le faites pas toujours. Caravane devrait contribuer à casser cette habitude. Avec des mots simples, et sans faire montre de jugement à l’égard de cette vie qu’est celle de Léonie et de ses parents, Ingrid Chabbert nous raconte une belle histoire d’amour que Soufie a illustrée avec douceur. Résultat : un bel album sur la tolérance.

Un commentaire »

  1. Merci merci merci… je suis touchée <3

    Comment by Ingrid — 6 décembre 2013 @ 7:30

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire