Lali

7 janvier 2017

Une petite plume 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

shanin-vladimir

Poème d’un soir
J’écris pour toi
Et pour moi
Je ne peux pas t’oublier
Parce que je t’aime
Il faudrait que tu reviennes
Je ne peux pas t’oublier.

Tu sais
Tous les soirs
Je pleure je ris
Je ne sais plus où je suis
Je veille tard dans la nuit
Comme si je t’attendais…

Un soir, il pleuvait
Le vent soufflait fort
J’ai entendu le bruit de la pluie
Qui noyait mon cœur…

C’était une pluie d’automne
Qui tombait comme mes larmes
J’étais sans espoir et sans arme
Je t’ai cherché partout
Sous la pluie dans la nuit
Je ne t’ai vu nulle part…

Méas Pech-Métral, Une petite plume cambodgienne

*choix de la lectrice de Vladimir Shahin

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire