Lali

12 août 2006

Une lectrice songeuse

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:24

ericarmusik

La lectrice d’Eric Armusik vient-elle de terminer la lecture de la brique posée sur ses genoux ou va-t-elle dans l’instant l’entamer ? Dans l’un ou l’autre cas, que ce soit la perspective de s’attaquer au livre qu’elle a elle-même choisi ou qui lui a été offert, ou le fait d’en avoir lu la dernière ligne, elle est songeuse.

Je me plais à imaginer les deux situations en ajoutant une inconnue de plus à l’équation. Et si ce livre lui avait un lien avec l’homme qu’elle aime ou a aimé ? Et s’il le lui avait offert, prêté ou en avait suggéré la lecture et qu’elle soit là, devant le livre, à se demander pourquoi?

Combien de fois suis-je moi aussi restée là, le roman sur les genoux, sa lecture terminée, la dernière phrase en tête ? Combien de fois aussi ai-je caressé longuement le livre avant de me laisser gagner par la tentation des mots ? Presque chaque fois, je crois, car cela fait partie d’un rituel dont je ne me passerais pas.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire