Lali

15 février 2008

Lorsque les mots sont inutiles

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 9:51

Philip_i

Parfois, les mots sont inutiles. Elle le sait. Comme elle sait qu’il ne sert à rien de poser des questions quand il a son air sombre. C’est parfois la fatigue, voire même une certaine lassitude à sans cesse se battre contre les mêmes choses. C’est parfois le j’en-ai-marre qu’il ne dit pas, mais qu’elle devine, parce que le lecteur de Philip Iverson tourne les pages avec une certaine rage, ne s’arrêtant à aucun mot, lui qui aime tant les mots. C’est parfois le trop plein, le vase qui déborde, l’envie d’être ailleurs. Rien qui vienne d’elle, mais quelque chose qui lui met des bleus à l’âme et qui ternit son regard habituellement si vif.

Et lorsque les mots sont inutiles, elle se glisse derrière lui. Elle caresse sa nuque et ses cheveux. Elle glisse tendrement sa main dans la sienne. Et il se lève. Dormir contre elle calme tous les tourments.

Un commentaire »

  1. « Le coeur fait tout, le reste est inutile. »

    [Jean de La Fontaine]

    Comment by Denise — 15 février 2008 @ 11:49

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire