Lali

26 février 2008

Les mots de Moustaki

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:26

rose_f

Il a écrit toute la nuit. Sans relâche. Sans aucune hésitation. L’inspiration était là et l’écrivain peint par Rose Frantzen l’a saisie. Tant pis pour la nuit blanche. Tant pis pour la fatigue. C’est une fatigue heureuse que celle de l’accomplissement.

Peut-être même chantera-t-il, quand il aura posé sa plume, les mots de Moustaki :

Elles passent dans notre vie
Elles s’endorment dans nos lits
Nos amantes nos égéries
Les Muses

Qu’elles soient là pour un soir
Un mois un an ou pour toujours
Elles s’offrent avec amour
Les Muses

Elles se laissent regarder
Elles se laissent dénuder
Et nous donnent bien des idées
Les Muses

Elles hantent tous nos couplets
Nos guitares nos chevalets
Et font de nous ce qui les amuse

Par elles naissent des chansons
Des vagues à l’âme des passions
Des bonheurs et des grands frissons
Les Muses

Elles se laissent regarder
Elles se laissent dénuder
Et nous donnent bien des idées
Les Muses

Si par disgrâce elles s’enfuient
On peut sombrer dans l’insomnie
Le désert le vice et l’ennui
Qui usent

Mais à nous voir désespérés
Prises de remords et de regrets
Elles reviennent nous inspirer
Les Muses

Elles se laissent regarder
Elles se laissent dénuder
Elles nous donnent bien des idées
Les Muses

C’est à elles que je dédie
Ces mots cette mélodie
A mes amantes mes amies
Les Muses

Un commentaire »

  1. L’écrivain sera tellement heureux lorsqu’il mettra le point final à son roman qu’il chantera les mots de Moustaki car l’écrivain a non seulement une très belle plume mais une voix magnifique !

    Comment by Denise — 26 février 2008 @ 7:44

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire