Lali

6 septembre 2015

Les vers de Serge 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

LEI (Kelvin)

tu seras
pour un instant
– pour un instant encore –
sublime dans ton aveuglement
sereine dans l’abandon du sommeil

mais ces larges matins
resteront prisonniers d’un rêve de glace
dans la démesure du possible
où nous t’attendions

Serge Lamothe, Tu n’as que ce sang

*choix de la lectrice de Kevin Lei

Un dimanche avec Julien Green 10

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 20:01

HIRST (Liza) - 20

Le poète est essentiellement un homme qui a gardé au fond de lui-même le sens du mystère et la faculté de s’étonner. (Julien Green)

*toile de Liza Hirst

Un dimanche avec Julien Green 9

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 18:01

HILL (Janet) - 2

Certaines âmes vont l’une vers l’autre comme si elles se reconnaissaient. (Julien Green)

*toile de Janet Hill

Un dimanche avec Julien Green 8

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 16:01

HELMANTEL (Henk) - 1

Le romancier est pareil à un éclaireur chargé d’aller voir ce qui se passe tout au fond de l’âme. (Julien Green)

*toile signée Henk Helmantel

Un dimanche avec Julien Green 7

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 14:01

HEICKELL (Arthur)

Lire est une forme de paresse dans la mesure où on laisse le livre penser à la place du lecteur. Le lecteur lit et se figure qu’il pense; de là ce plaisir qui flatte l’amour-propre d’une illusion délicate. (Julien Green)

*toile d’Arthur Heickell

Un dimanche avec Julien Green 6

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 12:01

HATCHER (Floyd) - 13

Le sens véritable des paroles qui sortent de la bouche est donné par les yeux. On tue les choses en les désignant par leur nom. (Julien Green)

*toile de Floyd Hatcher

Un dimanche avec Julien Green 5

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 10:01

HARDAKER (Charles) - 5

En écrivant, on justifie sa vie. (Julien Green)

*toile de Charles Hardaker

En vos mots 439

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

DUDOVICH (Marcello)

Parce que c’est encore l’été à Montréal, j’ai choisi pour vous cette illustration de l’affichiste italien Marcello Dudovich dans laquelle je me glisserais volontiers!

Puisse-t-elle vous inspirer une courte nouvelle ou des vers, lesquels ne seront pas validés avant dimanche prochain, comme le veut l’habitude.

D’ici là, bon dimanche et bonne semaine à tous!

Un dimanche avec Julien Green 4

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 6:01

GUILLON (Agnès) - 2

Notre vie est un livre qui s’écrit tout seul. Nous sommes des personnages de romans qui ne comprennent pas toujours bien ce que veut l’auteur. (Julien Green)

*toile d’Agnès Guillon

Un dimanche avec Julien Green 3

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 4:01

GONDOUIN (Jean-Christophe) - 2

[…] l’incertitude me paraît quelquefois beaucoup plus près de la vérité que les solutions catégoriques. (Julien Green)

*toile de Jean-Christophe Gondouin

Page suivante »