Lali

30 janvier 2009

Sur les traces de Pessoa 5

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

esteban-pascual-carlos.jpg

La lectrice de Pascual Carlos Esteban ne savait de Pessoa que ce nom qu’on murmure avec respect. Mais, comme celles qui sont passées ces derniers soirs, elle s’est laissée emporter par les Poèmes païens et a retenu ceci :

Je veux, ignoré et tranquille
D’être ignoré, et tout à moi
D’être tranquille, emplir mes jours
De ne plus rien exiger d’eux.

Ceux que la richesse caresse,
L’or irrite leur peau,
Ceux sur qui la renommée souffle,
Leur vie se voile de buées.

Ceux sur qui brille le soleil
Du bonheur, sur eux viendra la nuit.
Mais pour celui qui n’espère rien,
Tout ce qui vient est un bienfait.

Elles étaient quatre

Filed under: Couleurs et textures,Images indélébiles — Lali @ 20:11

nikiporenko-ekaterina-3.jpg

CAUSERIE FÉMININE

AUJOURD’HUI, le salon est plein de jeunes filles
Aux yeux noirs, aux yeux gris, aux yeux bleus, et gentilles
Elles causent très haut de bijoux enchantés;
Elles causent surtout de puérilités.

De cette foule monte un parfum de fleurs mortes,
Tiède et trop fort, formé d’extraits de toutes sortes.
Elles causent, – leurs cœurs ne sont pas indulgents
Et médisent avec plaisir des jeunes gens.

Elles se font des compliments sur leurs toilettes,
Et projettent toujours de nouvelles emplettes,
Et mutuellement se disent des secrets

Que chacune répète à l’autre, une heure après.
Le ton s’élève- On cause- Est-ce qu’on va se battre?
Elles sont bien quatorze ou quinze- Elles sont quatre.

Elles étaient quatre. L’une d’elles était la propre sœur de celui qui a signé ce poème, le grand Albert Lozeau. Les trois autres étaient des amies de la jeune fille.

L’une d’elles s’appelait Marthe. La mère de celle-ci, modiste, louait des chambres à des étudiants venus étudier à Montréal. C’était avant la radio, avant la télévision.

Le soir, dans le grand salon d’Eugénie, sa fille Marthe accompagnait parfois au piano un violoniste. Albert Lozeau y aurait lu des poèmes. Et trois frères venus des cantons de l’Est, qui avaient formé un petit orchestre, se laissaient parfois tenter par ces soirées artistiques quand ils n’avaient pas le nez dans leurs livres.

Marthe a épousé un des frères, le tromboniste pour tout vous dire. C’était en 1925, elle avait 34 ans. Mais elle n’a jamais oublié le poème. Si bien que des décennies plus tard, elle le récitait toujours et que ce fut un des premiers poèmes que sa petite-fille a appris par cœur, du temps où elle s’appelait Cricri et pas encore Lali.

*sur une toile d’Ekaterina Nikiporenko

Alors je rêve!

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 18:49

p1000183.jpg

Rêver ne coûte rien… Alors je rêve! Je rêve de Paris et de ces chaises bien rangées par Chantal. Ces chaises qui nous attendent. Vous nous imaginez tous assis ici?

La neige finira bien par fondre

Filed under: Scènes livresques,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 17:02

lali-lecteur-img_0124.jpg

Ce n’est pas aujourd’hui que je trouverai pareille scène. Ou si jamais je trouve un lecteur sur un banc, ce sera un bonhomme de neige! Heureusement qu’Armando est là pour me donner à rêver que la neige finira bien par fondre!

Le nid

Filed under: Vos traces — Lali @ 14:24

tz5-25012009-083.jpg

Vous cherchez Denise? Elle n’est pas loin… Elle serait, m’a-t-on dit, en train de déneiger le nid et de laisser quelques provisions au fond pour le retour de ses amis.

La suggestion du 30 janvier 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

plate-leticia.jpg

Le lecteur de l’illustratrice Leticia Plate semble tellement aimer les livres qu’il me vient l’idée de lui suggérer cette visite virtuelle, que j’ai eu le bonheur de faire en vrai en 1997 avec une guide pour moi toute seule.

Une rose pour une poète

Filed under: Vos traces — Lali @ 10:31

tz5-26122008-2.jpg

Mon petit doigt me dit que cette rose photographiée par Denise est pour quelqu’une qui se reconnaîtra et qui a publié ailleurs un bien joli texte aujourd’hui…

Pour Margalide

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 7:06

099.jpg

Parce que le pays de Lali sera toujours le pays de l’amitié, il sera toujours le pays des fleurs qu’on offre. Celles-ci, photographiées en septembre en Bretagne par Chantal, sont pour Margalide, parce que je ne lui avais pas encore offert de fleurs et parce que j’ai envie de le faire. Pour un peu de rose dans sa journée et dans la nôtre!

La visite du cimetière 5

Filed under: Signé Chantal,Vos traces — Lali @ 6:25

p1000460.jpg

p1000461.jpg

p1000462.jpg

p1000463.jpg

p1000465.jpg

p1000473_2.jpg

C’est sur ces quelques images prises par Chantal que nous terminerons aujourd’hui notre visite du cimetière du Père-Lachaise. Je ne sais pas si c’est la même chose pour vous, mais en ce qui me concerne, ça me donne envie de retourner là-bas…

cette urgence

monmarson-catherine-1.jpg

dans la nuit qui s’étire
sous un ciel dont on ne sait rien encore
quelques livres pour tout décor
et cette urgence d’écrire
de dire de me dire de m’inscrire

(janvier 2009)

*toile de Catherine Monmarson