Lali

23 janvier 2009

Mots de Bruno 6

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

venetsianov-alexey-2.jpg

Toutes, qu’elles aient n’importe quel âge, qu’elles viennent de n’importe où, toutes semblent aimer les lectures que je choisis pour elle. La lectrice d’Alexey Venetsianov, comme les autres. Elle qui a plongé avec ravissement dans Peuple d’occasion de Bruno Roy et qui a retenu ceci :

ma parole
geôle osseuse
déserte l’ennui
ceignant ma langue

au temps cloîtré des certitudes
j’oppose l’espace
éventré des révoltes

mots ivres de récoltes
assiégées de promesses

rêves haletants
croissent les chairs maquillées de soleil

à rebours
convie d’étranges silences
l’horizon

maléfices choyés de la parole
poèmes plus entiers

Le ciel

Filed under: Signé Lali,Vos traces — Lali @ 17:36

photo-3329.jpg

Le ciel contiendrait-il à lui seul toutes les réponses? Le regarder intensément permettrait-il qu’il nous les donne? Ou vaut-il mieux ne pas savoir?

Le rouge-gorge photogénique

Filed under: Vos traces — Lali @ 14:44

tz5-11012009-61.jpg

Je ne sais pas comment elle s’y prend, mais notre amie Denise a réussi à convaincre ce joli rouge-gorge de prendre la pose pour le pays de Lali.

La suggestion du 23 janvier 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

germer-theresa.jpg

Le lecteur peint par Theresa Germer ne semble pas trouver les nouvelles bien réjouissantes. Peut-être que qu’un tour chez Fifi le ferait un peu sourire?

Dans le jardin de Denise

Filed under: Vos traces — Lali @ 10:32

tz5-01012009-01.jpg

tz5-01012009-03.jpg

Chut! Pas un mot. Il ne faut pas effaroucher les oiseaux qui visitent le nichoir de Denise.

Lecture sans fil

Filed under: Scènes livresques,Signé Armando,Vos traces — Lali @ 8:15

lali_velo_img_0071.jpg

Armando aurait-il aperçu un de ses lecteurs? Tout laisse penser que oui!

Parce que je suis en vie

Filed under: Mon Montréal,Signé Lali — Lali @ 7:39

photo-3664.jpg

photo-3671.jpg

Chaque matin, me gaver de lumière, me gaver du ciel et des nuages. Parce que je suis en vie. Juste pour ça.