Lali

13 janvier 2009

L’anthologie 10

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

sargent-john-singer-1.jpg

J’aime cette idée que soir après soir elles viennent chez moi lire les recueils que je laisse à leur intention. J’aime cette idée que les mots qu’elles découvrent les font voyager et rêver. Et j’aime ce qu’elles nous offrent à lire, comme la lectrice de John Singer Sargent qui a choisi cet extrait de l’Anthologie de la poésie française contemporaine les trente dernières années :

La peau

J’aime ta peau
J’aime son odeur d’air, de chambre
De lit qui a passé le fleuve des morts
Et sur la rive attend sans fin ton ombre
Avec les disparus et les images
De ce miroir où je ne te vois pas

J’aime ta peau sous mes paumes
Ô vivante entre les morts de cette eau calme
Miroir où pourrait glisser le visible d’une autre vie

Mais le monde
Ressemble à ce reflet mal saisissable
Sur ce corps entre l’imaginaire et la mémoire
J’ai ta peau sous mes doigts, j’ai sa moire
Dans la bouche mais les mots ne parlent pas
Vers l’aube où la mort les apaise même sans songe

(Jacques Chessex)

Il lui faut comprendre

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 22:34

hamza-johann-2.jpg

Et parfois, ça le démange si fort qu’il n’arrive pas à aller au lit. Il lui faut comprendre. Aller au bout de sa quête, de sa recherche, de son exploration. Pour comprendre, pour saisir les nuances, pour ne pas avoir qu’un aperçu des choses. Et de livre en livre, il lie les fils éparpillés, il se perd un peu moins. Et il peut poser sa tête sur l’oreiller en toute quiétude. Jusqu’à ce qu’en sursaut, au cœur de la nuit, il s’éveille avec une nouvelle question à approfondir. Nuit après nuit. Parce qu’il lui faut comprendre.

*sur une toile de Johann Hamza

Parce qu’ils ne pourront que s’aimer toujours

Filed under: À livres ouverts,Mes lectures belges — Lali @ 20:06

magos.jpg

Quand Jean rencontre Odile, quelque chose s’ouvre en lui qui ne s’était jamais ouvert. Et lui qui tournait en rond depuis deux ans, à cause d’Odile, dont il tombe amoureux, malgré la complicité au quotidien qu’il vit avec Anne depuis toujours, retrouve son inspiration et se remet à regarder les gens à nouveau. À refaire des films. Avec un œil qu’il n’avait jamais eu auparavant.

Déchiré entre deux mondes, l’un pour lequel il estime qu’il est trop tard, et l’autre qui est connu, rassurant et agréable, Jean a quelque chose du Bernard de La femme d’à côté de Truffaut, bien qu’Au revoir, je t’aime de Vincent Magos n’ait que peu à voir avec ledit film, sinon une passion amoureuse qui pourrait faire dire au héros « Ni avec toi, ni sans toi ».

« Jamais ils (Jean et Odile) n’ont le temps de se rassasier, jamais ils n’ont le temps d’avoir envie envie d’être seuls, sans l’autre. » Et ils vont ainsi d’un Au revoir, je t’aime à un autre parce qu’ils ne pourront que s’aimer toujours.

Le roman de Vincent Magos est passionnant. Les personnages qu’il nous offre n’ont jamais rien d’anodin. L’écriture est élancée, pleine d’images et de poésie. Faut-il ajouter que ce roman m’a beaucoup plu? Vous l’aviez deviné, non?

Un mélange de bleu et de blanc

Filed under: Signé Lilas,Vos traces — Lali @ 14:29

dsc_0030.JPG

Il semblerait bien que les couleurs du moment – où que nous allions – soient le mélange de bleu et de blanc. Celui préparé par notre amie Lilas a tout pour ravir, vous ne trouvez pas?

La suggestion du 13 janvier 2009

Filed under: Couleurs et textures,La suggestion du jour — Lali @ 12:00

breiva-mindaugas.jpg

On ne trouve pas toujours ce qu’on cherche, même en allant de livre en livre, en parcourant ceux laissés là par l’artiste Mindaugas Breiva ou d’autres. Il est donc bon de connaître ce site quand on s’intéresse ne serait-ce qu’un peu à l’histoire du Canada.

Banc suisse

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 10:25

reymond-jan.jpg

C’est Denise qui va être ravie! Le banc pour notre pause de l’avant-midi est suisse! L’artiste Jan Reymond l’a présenté au plus récent salon du livre de Genève et on pouvait même s’asseoir dessus!

Demain, même heure, même poste

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

davis-edward-thompson-2.JPG

Le lecteur peint par Edward Thompson Davis serait-il en train de lire une fois encore la citation de la semaine, déposée mercredi pour ce que mots vous inspirent? Nous écrira-t-il quelques lignes ou seule Denise se mesurera au défi? C’est ce que nous saurons demain. Même heure, même poste.

Des photos et un sourire

Filed under: Vos traces — Lali @ 7:52

tz5-07122008-15.jpg

tz5-07122008-17.jpg

Certaines photos n’ont pas besoin d’explications ou de commentaires. On les regarde et on sourit. Celles de Denise ont exactement cet effet.

Promenade dans la forêt de Fontainebleau 19

Filed under: Vos traces — Lali @ 6:44

p1000367_2.jpg

p1000374_2.jpg

p1000375_2.jpg

p1000382.jpg

p1000383.jpg

p1000384.jpg

p1000385.jpg

p1000386.jpg

Le pays de Lali est heureux de compter un nouveau photographe parmi ses « collaborateurs ». Il s’appelle Dominique et c’est le mari de Chantal. C’est lui qui a bravé la neige afin de nous rapporter quelques clichés de la forêt de Fontainebleau, pendant que Chantal restait au chaud. Ça vaut bien quatre bises, vous ne trouvez pas?