Lali

25 juin 2020

La jeune mariée

Filed under: Couleurs et textures,La carte postale du jour — Lali @ 12:00

Mes parents fêtant aujourd’hui leurs 60 ans de mariage, cette toile signée R. Werner ayant pour titre La jeune mariée, une carte postale envoyée par mon amie Astrid, m’a semblé le choix parfait pour leur souhaiter un agréable anniversaire même si nous ne sommes pas en mesure de nous réunir au restaurant pour souligner ce jour.

5 commentaires »

  1. C’est la fête! J’espère qu’ils aimeront lire leur courrier spécial 🙂

    Comment by Ève — 25 juin 2020 @ 12:03

  2. Si chaque jour de 24 heures était multiplié par 365 jours qu’on devrait à leur tour multiplier encore par 60 années, te rends-tu compte du nombre de bisous que ça fait?…
    Heureuse journée aux amoureux.
    Bisous

    Comment by Armando — 25 juin 2020 @ 14:54

  3. Belle journée à tes parents. Peut-être serez-vous réunis au moins le temps d’un skipe…

    Ma manan regrette toujours de ne pas avoir pu souhaiter leurs 60 ans de mariage, à deux mois près. L’impitoyable maladie en a décidé ainsi !

    Comment by Chantal — 26 juin 2020 @ 6:38

  4. Oui une ou plus belles journées de réunion en famille.
    Nous avions joyeusement fêté les 50 ans de mariage de nos parents et j’avais promis à mon papa de faire paraître un petit article dans la page du journal local pour les 55 ans. Mais ils n’ont franchi que le cap des 53 ans.
    Mais j’ai toujours, en mémoire, le bisou timide de mon père à ma mère, immortalisé photographiquement sur un fond de rosier aux fleurs rouge. <3

    Comment by LOU — 26 juin 2020 @ 8:12

  5. Je ne savais pas qu’on pouvait encore fêter 60 ans de mariage de nos jours.
    Vos parents se sont surement mariés au temps où les gens s’aimaient d’amour. Une chose qui, de nos jours, est de plus en plus rare.
    Mon père, même après trois mariages réussis, ne comptabilise pas plus de dix ans de mariage.
    Ma mère, n’en parlons même pas, elle ne se marie même plus et ne jure que par quelques amourettes fortuites qui ne durent même pas une nuit entière. C’est dire.
    Déjà que ma tante Madeleine et sa fille, ma cousine Noémie, née à la suite d’une insémination artificielle dans une clinique en Inde ou en Suisse, je ne me souviens plus, sont toutes les deux des « phobiques du mariage ».
    Le seul normal dans la famille qui semble encore croire au grand amour, c’est moi, même si j’ai du mal à trouver une princesse à mon goût, puisque sous prétexte que je n’aime ni faire la vaisselle ni passer l’aspirateur, les filles dont je tombe éperdument amoureux disent qu’elles ne se marieront jamais avec un clown dans mon genre.
    De là, vous n’imaginez pas ma plus grande surprise d’apprendre que les clowns, tout comme moi, n’aiment pas faire la vaisselle ni passer l’aspirateur.
    Mais ce n’est pas vrai ce qui les filles disent. Figurez-vous que l’autre jour je suis allé m’inscrire au Cirque du Soleil et j’ai vu un clown faire sa vaisselle. Alors, quand je lui ai dit : « Tu es un clown et tu fais la vaisselle?… T’es sûr que t’es un vrai clown?… », j’ai été ravi de l’entendre me répondre : « Pas sûr!… mais toi y a pas de doute. T’es un vrai. »

    Comment by Michel Spleen — 28 juin 2020 @ 4:43

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire