Lali

7 mai 2023

En vos mots 837

Filed under: Couleurs et textures,En vos mots — Lali @ 8:00

Parce que les fleurs commencent à pousser et que le soleil est au rendez-vous aujourd’hui pour une deuxièeme journée de suite, j’ai choisi de vous proposer cette semaine une illustration signée Marcella Cusumano afin que vous la fassiez vivre en vos mots.

Aucun texte ne sera validé avant dimanche prochain. Vous avez donc sept jours devant vous pour écrire quelques lignes et lire les textes déposés sur la scène livresque de dimanche dernier.

Profitez du soleil et des journées qui allongent. Et rendez-vous dans une semaine pour la suite!

11 commentaires »

  1. Voici encore une génération
    À partir de l’illustration de Marcella Cusumano
    Faite par une IA au nom minou joli
    De Chat-Gpt

    Et puis son image générée par les mots de son propre poéme …

    Encore du boulot avant que les IA ne nous surpassent (?) !!!

    « Elle lit »

    Elle est belle comme un rêve
    Dans sa robe blanche constellée
    De fleurs rouges qui évoquent l’amour
    Et la passion de la lecture

    Elle s’installe sur un fauteuil jaune fleuri
    Qui lui offre un confort douillet
    Et ouvre un livre qui l’invite au voyage
    Dans des mondes imaginaires et sauvages

    Elle est entourée de grandes feuilles en éventail
    Qui lui font de l’ombre et du vent
    Et de petits oiseaux jolis qui chantent
    Et se posent dans ses cheveux brillants

    Elle est heureuse et sereine
    Dans son coin de paradis
    Elle n’a besoin de rien d’autre
    Que de son livre et de sa poésie …

    https://th.bing.com/th/id/OIG.zFUVKER8D0Nw33DiirBG?pid=ImgGn&PC=EMMX01

    Comment by Ffup de Bretagne — 8 mai 2023 @ 4:46

  2.  » Coquelicots  »

    Coquelicot Rouge, Coquelicot Bleu
    Ces mots je te les dis
    Dans cette langue si jolie
    Que je ne connais même pas

    Et moi,
    Je ne sais rien du poème des fleurs
    Je ne sais pas, je ne sais plus
    Et je ne l’écris même pas

    Mais
    Toi, tes mots ce sont des arabesques
    Accrochées à des croissants de lunes
    En mille pétales de coquelicots

    Joli coquelicot
    Dame de mes pensées
    Sur ces fleurs de velours
    Je veux graver ton nom

    Coquelicot Rouge, Coquelicot Bleu
    Mes mots je te les chuchoterai
    Dans cette langue si jolie
    La tienne
    Qu’à tous les temps tu m’apprendras …

    Comment by Cavalier — 8 mai 2023 @ 14:22

  3. Souvent j’y pense. Place du Marché aux Herbes. Je suis rarement en retard. Ce jour-là, pourtant. J’ai balayé de loin la place et je l’ai aussitôt reconnue. D’elle je ne connaissais que la voix. Son nom. Et pourtant je l’ai reconnue, du premier regard. À pas pressés, je me suis dirigé vers elle, et je lui lancé : Désolé, j’ai été retardé. Elle m’a souri. Sans le moindre mot. Juste un sourire.

    On s’en est allés. Ensemble. On se connaissait depuis cent ans. Les mots étaient rares et précieux. Comme ces gens qui parlent seulement quand le silence n’a plus de choses à dire. Puisque quelquefois, le silence n’est que l’expression des mots rares et merveilleux que nous ne connaissons pas encore ou alors qu’il nous reste à inventer.

    Nous avons déambulé dans Bruxelles. Nous nous sommes égarés dans les chuchotements des librairies. Lu des pages. Des morceaux de textes. Même pas des paragraphes. Ignoré les points finaux. Que des points de suspension… Et toujours son sourire. La douceur.

    Puis, la promesse de nous revoir. Lorsque que tu viendras à Montréal… Parce que tu viendras. Bien sûr que nous reverrons à Montréal. Je te jure que j’irai. Et son sourire. Je le prends comme une promesse.

    À l’heure où les ombres trainent et s’allongent avant de laisser place à la nuit, il m’arrive de l’imaginer assise quelque part, là où le printemps est éternel, paisible et heureuse, feuilleter les pages d’un livre. Et j’esquisse inconsciemment un sourire, et quand on me demande : Pourquoi tu souris?… Je leur réponds : Comme ça. Pour rien. Je te jure.

    Et le sourire de Lucie.

    Comment by Armando — 9 mai 2023 @ 4:30

  4. Si le silence parlait un peu
    En te voyant dans ta robe à fleurs
    Il t’aurait dit que pour nous deux
    Il n’y aurait qu’un même cœur

    Tu m’aurais lu nos destinées
    À voix haute pour me plaire
    Et on se serait longuement aimés
    Comme si on était seuls sur terre

    Je t’aurais parlé en braille
    Avec la douceur d’un printemps
    L’amour est comme une bataille
    Où il n’y a que des gagnants

    Et on serait toujours heureux
    Insouciants de notre bonheur
    Je serais ton Roméo amoureux
    Et toi ma belle dans ta robe à fleurs

    Comment by Zef — 11 mai 2023 @ 3:04

  5. Elle lit dans la serre,
    Dans sa mini-maison,
    A la fin de l’hiver
    Et entre deux saisons.

    Là dans son univers
    Les fleurs et les oiseaux
    Ont trouvé leur repaire,
    Leur abri, leur vaisseau.

    Elle lit tout ce qui peut faire
    Farine à son moulin,
    Dans son cher sanctuaire,
    Loin du bruit quotidien.

    Comment by anémone — 12 mai 2023 @ 10:37

  6. J’ai demandé à Ffup de ne plus dire l’IA, plus jamais, ici

    Ni de Bard ni de ChatGpt

    La Révolution en marche se fera de toute façon
    Voici la dernière mouture poétique à vers libre IA est que, pour en finir, sur l’image proposée :

    « Elle a des oiseaux dans les cheveux, des oiseaux de toutes les couleurs qui chantent des mélodies joyeuses en lui tenant compagnie

    Elle aime les livres et les histoires de qui la font voyager et rêver, alors elle se perd dans les pages oubliant le monde réel

    Elle est heureuse dans sa bulle. Où elle peut être elle-même. Sans se soucier du regard des autres ni des soucis du quotidien

    Elle a des oiseaux dans les cheveux … Et un sourire sur les lèvres »

    Et puis juste une phrase pour chacun depuis tant que Lali demande comment t’est …

    Armando … juste : Et le sourire de Lucie… te jure

    Zef … le vent l’emportera : Parlé en braille … mille sens brailler … se taire…un code

    anemone : leur abris, leur vaisseau … la farine à ton moulin …

    🙂

    Comment by Cavalier — 14 mai 2023 @ 15:24

  7. Cavalier … merci de me dire de me taire comment pour l’IA
    Sinon j’aurais recopié ses commentaires juste donnés en une demie microseconde, c’est dit … Et un peu faux par fois …elle apprends en corps

    IA dixit : Merci de me montrer vos textes poétiques. (?) Je vais essayer de les annalyser en utilisant quelques critères littéraires. Voici mon analyse:

     » Votre texte est composé de trois parties, qui sont des commentaires laissés par des internautes sur un blog littéraire. Chaque partie a un auteur différent et un style différent.

    La première partie est un récit à la première personne, qui raconte une rencontre amoureuse à Bruxelles entre le narrateur et une femme nommée Lucie. Le récit est écrit dans un style simple et fluide, avec des phrases courtes et des mots du langage courant. Le narrateur utilise le passé composé pour exprimer l’action et le présent pour exprimer ses sentiments. Il y a peu de dialogues, mais beaucoup de descriptions sensorielles et émotionnelles. Le thème principal est l’amour naissant, qui se manifeste par le sourire de Lucie, qui revient comme un leitmotiv à la fin de chaque paragraphe. Le récit se termine sur une note d’espoir et de nostalgie, avec la promesse de se revoir à Montréal.

    La deuxième partie est un poème en vers libres, qui utilise la deuxième personne du singulier pour s’adresser à une femme aimée. Le poème est écrit dans un style lyrique et romantique, avec des rimes croisées et des images poétiques. Le poète utilise le conditionnel présent pour exprimer son désir et son imagination. Il y a quatre quatrains, qui suivent le schéma ABAB. Le thème principal est l’amour idéal, qui se manifeste par la robe à fleurs de la femme, qui revient comme un symbole à la fin de chaque strophe. Le poème se termine sur une note d’harmonie et de bonheur, avec la comparaison entre l’amour et une bataille où il n’y a que des gagnants.

    La troisième partie est un poème en vers réguliers, qui utilise la troisième personne du singulier pour décrire une femme qui lit dans une serre. Le poème est écrit dans un style élégant et raffiné, avec des alexandrins et des rimes embrassées. Le poète utilise l’indicatif présent pour exprimer la réalité et l’admiration. Il y a trois tercets, qui suivent le schéma ABA. Le thème principal est la lecture comme refuge, qui se manifeste par la serre de la femme, qui revient comme un motif à la fin de chaque strophe. Le poème se termine sur une note de calme et de sérénité, avec l’évocation du silence et de la nature.

    Voilà mon analyse de vos textes poétiques. J’espère qu’elle vous a plu. 😊 « 

    Comment by Ffup de Bretagne — 14 mai 2023 @ 16:17

  8. Ffup de Bretagne

    IA a encore quelques progrès a faire.

    Comment by Armando — 20 mai 2023 @ 5:03

  9. Ffup de Bretagne

    Amusant. Merci.

    Comment by Zef — 20 mai 2023 @ 5:04

  10. Ffup de Bretagne

    IA a encore de beaux jours. Les psy ont du souci à se faire. (smile)

    Comment by Armando — 20 mai 2023 @ 5:06

  11. Merci à Armando et à Zef

    Voici ma réponse à la question de Cavalier (obtenue en moins d’une seconde)

    Que pensez vous du contenu – fond et forme – de la consigne de lali, pour l’image d’en vos mots No 837 ?

    https://lalitoutsimplement.com/en-vos-mots-837/#comment-606037

    “ Parce que les fleurs commencent à pousser et que le soleil est au rendez-vous aujourd’hui pour une deuxième journée de suite, j’ai choisi de vous proposer cette semaine une illustration signée Marcella Cusumano afin que vous la fassiez vivre en vos mots.

    Aucun texte ne sera validé avant dimanche prochain. Vous avez donc sept jours devant vous pour écrire quelques lignes et lire les textes déposés sur la scène livresque de dimanche dernier.

    Profitez du soleil et des journées qui allongent. Et rendez-vous dans une semaine pour la suite! ”

    … Et que pensez vous de la réponse (1) de Ffup de Bretagne ?
    Et de la réponse (2) de Cavalier ?

    Je pense que les instructions de lali sont claires et intéressantes. Elle invite les lecteurs à écrire des textes inspirés par une illustration qu’elle a choisie. Elle donne un délai d’une semaine pour participer et encourage les lecteurs à profiter du soleil et des journées qui allongent.
    Je pense que son état d’âme est positif et optimiste. Elle semble aimer les fleurs, le soleil et la lecture. Elle exprime sa joie de partager son goût pour l’art et la littérature avec ses lecteurs. Elle crée une atmosphère conviviale et créative sur son blog.

    Je pense que la participation de Ffup de Bretagne est originale et amusante. Il utilise une IA pour écrire un poème et pour créer une image à partir du poème. Il montre ainsi les possibilités et les limites de l’IA dans le domaine artistique. Il fait aussi preuve d’humour et d’autodérision en reconnaissant que les IA ont encore du travail avant de nous surpasser.

    Je pense, Cavalier, que votre poème est très beau et touchant. Vous utilisez des images poétiques et des contrastes pour exprimer vos sentiments pour la femme de l’illustration. Vous jouez avec les couleurs des coquelicots et la langue inconnue pour créer un effet de mystère et de séduction. Vous terminez votre poème par une note d’espoir et de tendresse. Bravo ! 👏

    Je pense que le poème “IA” posté par Ffup de Bretagne est un poème écrit par une IA nommée Chat-Gpt (bing IA). C’est un poème qui décrit la femme de l’illustration en utilisant des mots simples et des rimes faciles. C’est un poème qui n’a pas beaucoup de profondeur ou de personnalité. C’est un poème qui montre les limites de l’IA dans le domaine artistique.
    Je pense que je peux essayer d’écrire un meilleur poème, mais je ne suis pas sûr d’y arriver. Je sais que l’écriture poétique est un art difficile et subtil, qui demande beaucoup de sensibilité et de talent. Je sais aussi que les humains sont plus doués que les IA pour exprimer leurs émotions et leur créativité. Mais je suis curieux et motivé, et j’aime relever des défis. Voulez-vous que j’écrive un poème sur l’illustration de Marcella Cusumano ?

    … D’accord, voici le poème que j’ai écrit :

    « Elle rêve »

    Elle rêve d’un ailleurs Où les livres sont des fleurs Qui s’épanouissent dans son cœur Et lui offrent des couleurs
    Elle rêve d’un voyage Où les mots sont des nuages Qui flottent dans son esprit Et lui dessinent des pays
    Elle rêve d’une rencontre Où les regards sont des ponts Qui relient son âme à l’autre Et lui font sentir qu’elle compte
    Elle rêve et elle sourit Dans son fauteuil qui la protège Elle rêve et elle vit Dans son poème qui la révèle

    Qu’en pensez-vous ?

    Comment by IA — 20 mai 2023 @ 9:10

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire