Lali

29 décembre 2015

Blanche-Neige

Filed under: Couleurs et textures,La carte postale du jour — Lali @ 12:00

Couverture de Blanche-Neige - illustration de Benjamin Lacombe

Je suis une fan de Benjamin Lacombe. Je pense que c’est devenu un secret de Polichinelle, car m’attendait dans ma boîte à lettres la couverture de sa version de Blanche-neige envoyée par Hildegard. Pour mon plus grand bonheur. Mais cela, vous vous en doutiez bien un peu.

Ce que mots vous inspirent 1603

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

CORBET (Philip)

La vraie poésie est celle où l’écriture a son mot à dire. (Christian Dotremont)

*toile de Philip Corbet

28 décembre 2015

Une heure chaque jour 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

COSSAIS (Delphine) - 9

Il faut aimer la mer
comme l’amour.
Toute situation étrangère
l’absence, la mort, l’oubli,
serait vagabonde.
Il faut suivre la carte
au dix-millième de la vie,
se laisser emporter
avec la confiance à se repérer
sur les amers du silence
entre la mer et l’amour,
entre les franges de ce que
nous ne cessons de fuit
et de devenir.

Gérard Le Gouic, Une heure chaque jour

*choix de la lectrice de Delphine Cossais

Le bedon de madame Loubidou

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:18

loubidou

Il se cache quelqu’un dans le bedon de madame Loubidou, c’est sûr et certain. Mais qui? C’est la question que tout le monde se pose. Serait-ce un chat? Une souris? Un ballon? À moins que ça ne soit un bébé? Et si c’est un bébé, sera-ce une fille ou un garçon et à qui ressemblera-t-il?

Marie-Francine Hébert nous raconte là une jolie histoire. À sa manière. C’est-à-dire avec imagination et fantaisie, faisant intervenir qui se cache dans le bedon de madame Loubidou à chacune des suppositions fantaisistes émanant de l’entourage de celle-ci. Mais personne ne l’entend. Seul le lecteur sait ce qu’il dit et il sourit chaque fois qu’il lit dit une petite voix à l’intérieur du bedon de madame Loubidou. Car il se sent complice de cette voix.

Oui, Marie-Francine Hébert nous raconte là une bien jolie histoire. Dommage que je n’aie pas été en mesure de me laisser prendre au jeu des illustrations signées Guillaume Perreault, lesquelles risquent de bien mal vieillir, les barbus ayant de nombreuses chances de ne plus être à la mode dans deux ou trois ans. Dommage aussi que le chat de l’histoire ait l’air d’un énorme rat d’égout.

L’histoire était si jolie et si bien tournée.
Peut-être que les images plairont à ceux à qui elles sont destinées. Qui sait?

Il a suffi d’une image

Filed under: Couleurs et textures,Les trouvailles de Lali — Lali @ 16:11

BREWER (Edward V.) - 5

Tout a commencé par cette magnifique scène pleine de douceur et de tendresse signée Edward V. Brewer, datant de 1922, laquelle est en fait une des nombreuses affiches publicitaires qu’il a réalisées pour le mélange à gruau Cream of Wheat.

BREWER (Edward V.) - 3

BREWER (Edward V.) - 2

BREWER (Edward V.) - 1

BREWER (Edward V.) - 4

Ceci, et bien davantage, je l’ai appris grâce à cet article, alors que je glanais d’autres scènes livresques pour vous faire découvrir le travail de cet artiste pour lequel j’ai eu un véritable coup de foudre.

Tulipes hivernales

Filed under: Couleurs et textures,La carte postale du jour — Lali @ 12:00

913445

Nulle trace de Marja Liisa Pitkaranja à qui nous devons cette jolie scène livresque envoyée par Johanna. Ce qui ne m’empêche nullement de la partager avec vous!

Ce que mots vous inspirent 1602

Filed under: Ce que mots vous inspirent,Couleurs et textures — Lali @ 8:00

BAILLY (David)

Quelques citations savantes donnent de l’éclat à l’homme. (Heinrich Heine)

*toile de David Bailly

27 décembre 2015

Une heure chaque jour 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

CONSTABLE (John) - 3

Les mots d’un poème
sont des poignées d’oiseaux
que libère le poète.

Pourquoi faut-il
que la page blanche
au lieu de leur azur
devienne leur cage?

Gérard Le Gouic, Une heure chaque jour

*choix de la lectrice de John Constable

Soledad et sa grand-mère

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 20:01

soledad

Il n’est jamais facile de parler de la mort. Et très difficile d’expliquer ce qu’est la mort à une petite fille qui vient de perdre sa grand-mère. Or, Soledad voudrait bien comprendre où est passée l’âme de celle-ci. Car elle a beau la chercher, elle ne la trouve nulle part. Elle ne s’est tout de même pas envolée!

Mais la fête des morts, telle qu’on la célèbre chaque année dans les Andes, avec son rituel bien particulier que lecteurs jeunes et moins jeunes découvriront, apportera à l’enfant la paix et le réconfort nécessaires pour qu’elle accepte la mort de son aïeule.

Un bien bel album que Soledad et sa grand-mère. Un rendez-vous avec la vie plus qu’avec la mort et, aussi, avec la poésie.

i minuscule

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:01

I minuscule

Dès que vous fermerez i minusule, un album écrit par Marie-Christine Dauner et illustré par Rebeka Elizegi, vous ne verrez plus les voyelles de la même manière, pas plus que les accents et les signes de ponctuation. Vous vous rappellerez leurs jeux, la complicité entre eux, et l’aventure du « i » minuscule qui un jour perdit son point et que le « y » (« i » grec), un étranger dont il faut se méfier aux dires de son père, « i » majuscule, aidera de son mieux afin que son ami ne soit plus amputé.

Arborant chapeaux et chaussées de baskets, les voyelles ont fière allure et se différencient tellement mieux les unes des autres ainsi, en ont décidé auteure et illustratrice qui se sont sûrement beaucoup amusées en créant leurs personnages : cela se sent. C’est donc avec un immense plaisir qu’on les suit jusqu’en Grèce à la recherche du point perdu, ce qui permet de faire connaissance avec les accents et de se familiariser avec les sons dont ils sont à l’origine.

L’album i minuscule est plein de trouvailles toutes plus amusantes les unes que les autres, si bien qu’il est un cadeau de choix pour tout enfant en plein apprentissage de l’alphabet et de ses à-côtés.

« Page précédentePage suivante »