Lali

13 septembre 2014

Voyage en train un peu fade

Filed under: À livres ouverts,Mes lectures belges — Lali @ 20:48

Du train où vont les choses à la fin d’un long hiver est une longue conversation entre deux inconnus dans un train en direction de Lisbonne. Pour tuer le temps. Pour dire tout haut ce qu’on n’ose pas dire tout bas, justement parce qu’on sait que l’autre est de passage et que les confidences s’arrêteront quand le train sera arrivé à destination.

Christopher, en est à l’heure des bilans, Emma aussi, en quelque sorte. Et ce qu’ils vont se dire ne changera pas le cours de leur vie, ils le savent bien. Mais il faut bien meubler le silence et trouver dans le regard de quelqu’un qui ne sait rien de soi quelque assentiment pour que tout prenne un sens.

Mais tout cela a quelque chose de plat et d’inutile, et de tellement moins réussi que Choses qu’on dit la nuit entre deux villes, dont le sujet est quasi le même, une rencontre entre deux inconnus, qui ne connaîtra probablement pas de suite. Car il y avait dans celui-ci un souffle, un ton, un regard, une poésie qui sont absents de ce voyage en train ou, du moins, qui se révèlent un peu fades quand on compare les deux romans publiés à vingt ans d’écart.

Mais qui n’a pas lu cette conversation entre deux étrangers réunis à l’occasion d’un mariage auxquels ils sont invités trouvera peut-être dans l’échange entre Christopher et Emma quelque chose qui le touchera.

Quant à moi, je compte bien vite oublier ce livre pour ne me rappeler que les autres romans de Francis Dannemark qui m’ont émue, attendrie, parfois bouleversée, dont Choses qu’on dit la nuit entre deux villes.

Un commentaire »

  1. Jacqueline Harpman a aussi un livre dont le sujet est une conversation entre un homme et une femme assis face à face dans un train, L’orage rompu.
    Je me demande même si ce n’est pas chez toi que j’en ai entendu parler la première fois 😉

    Comment by Adrienne — 14 septembre 2014 @ 1:00

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire