Lali

29 août 2012

Voix tchèques 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

Je vais le soir

Je vais j’avance le soir dans une ville étrangère
les paumes largement dépliées
j’aspire l’haleine des acacias
m’incline devant les portails des maisons étrangères
le crépuscule m’accompagne dans la ville étrangère
en prenant une teinte verte
les yeux s’assombrissent le cœur bientôt s’arrête
au comptoir d’un snack
je vais j’avance le soir dans une ville étrangère
m’assieds dans un bureau de change sentimental
devant la glace en or du snack
un petit bossu rajuste son chapeau et sa cravate
tandis qu’un soldat déjà enlace la taille
d’une jeune fille large
je vais j’avance le soir dans une ville étrangère
des fleurs de soie sur les boulevards
des rêves à jamais sans terme
renforcent l’étrangeté des portes fermées

Jan Hanč, Anthologie de la poésie tchèque contemporaine 1945-2000

*choix de la lectrice de Charles Baugniet

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire