Lali

29 mars 2014

Villes mortes

Filed under: À livres ouverts — Lali @ 19:00

villes mortes

J’avoue que je n’ai aimé qu’à moité le recueil de Sarah Berhiaume. Peut-être à cause de la langue plus parlée qu’écrite qu’elle a choisi d’utiliser. Peut-être parce qu’elle a effleuré le sujet des villes mortes sans l’aborder vraiment sauf dans la première histoire où une jeune femme est confrontée à la mort de l’amour dans une ville en ruines. Peut-être parce que je n’aime pas qu’on entrecoupe des nouvelles par des dessins. Surtout s’ils ont peu, voire pas d’intérêt, ce qui est le cas ici.

Pourtant, Sarah Berthiaume a du souffle et de l’imagination. Peut-être trop quand il est question de zombies, un sujet qui ne m’intéresse pas d’emblée et dont elle n’a pas réussi à me convaincre de l’intérêt qu’elle semble lui porter malgré son talent à en faire quelque chose de tout à fait cinématographique.

J’ai eu chaque fois l’impression que la jeune dramaturge n’avait pas su maîtriser la langue narrative à laquelle elle s’était vue contrainte par son choix de faire de ses sujets des histoires/nouvelles qui auraient sûrement eu plus de poids si elle avait pu les théâtraliser. Du moins ai-je eu cette impression.

Et pourtant, le premier texte est fort. Mais les suivants ont quelque chose d’inachevé. De bâclé.

Dommage. J’avais si hâte de lire ce recueil qu’on m’avait vivement conseillé.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire