Lali

3 août 2013

Un écrivain à la maison

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 20:12

Certains livres sont de tels régals qu’il arrive qu’on se dise, en constatant qu’il ne reste plus que quelques pages à lire, qu’on aurait bien aimé n’en être qu’au commencement et non pas à la quasi-conclusion. C’est le cas du roman de Roland Fuentès, pour les dix ans et plus, qui nous raconte les dessous du premier salon du livre de Saint-Cloque, une belle occasion pour quelques profs, une pognée de jeunes, des commerçants et autres dignitaires de s’unir.

Il n’y a pas de temps à perdre et encore tant à faire! C’est ce dont nous fait part Gérald, le narrateur, à qui a été confiée la mission de recevoir Christian Rivage, un de ses auteurs préférés, qui excelle dans l’humour et se débrouille beaucoup moins bien quand il est question d’être sérieux ou quand il tombe amoureux.

Un écrivain à la maison, c’est aussi un livre sur les écrivains, sur les rapports qu’ils entretiennent avec leurs lecteurs et avec leur métier, un roman sur l’amitié, sur l’amour de la littérature, celle d’une autre époque comme celle qui s’écrit, sur les rêves d’un garçon et sur l’amour.

Et c’est surtout un roman irrésistible. À tel point qu’on aurait presque envie d’être entouré d’enfants de dix ans pour leur suggérer ce titre. (Et leur glisser en douce qu’il y a une à ce roman suite et qu’on se promet de la lire…)

Lu dans le cadre du Challenge Le Nez dans les livres – Saison 2

Un commentaire »

  1. ce que je crois, c’est que vous, vous êtes, chère Lali, c’est sûr, vraiment irrésistible!

    Comment by haÏku — 10 août 2013 @ 5:23

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire