Lali

31 mai 2020

Un dimanche avec Monique 7

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 14:01

Quelques jours avant Pâques, alors que nous devions avoir dix et douze ans, Monique est allée magasiner avec Chantal, qui habitait de l’autre côté de la rue. Elles sont revenues avec trois canetons tout mignons, l’un étant bien entendu pour moi. Je me rappelle lui avoir donné le nom de Piccolo.

Ce que je sais aujourd’hui, c’est que des canards, ce n’est pas fait pour vivre dans une boîte de carton, qu’ils peuvent faire un boucan d’enfer même s’ils ne sont que deux, et que la propreté, ce n’est pas inné chez eux. Et qu’en moins de quinze jours, les canetons deviennent énormes.

Heureusement que la cousine de Chantal vivait sur une ferme et qu’elle a pu accueillir le trio infernal.

*toile de Robert Peckham

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire