Lali

14 janvier 2018

Un dimanche avec Maurice Carême 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 0:01

LA DELL HAYES (Arlene) - 2

Parce que je conserve un doux souvenir des poèmes de Maurice Carême appris enfant que je déclamais à voix haute, j’ai eu l’idée de relire quelques-uns de ses recueils. C’est ainsi que m’est venue l’idée de vous en offrir quelques-uns, tirés d’Être ou ne pas être, où il est largement question du rapport qu’entretenait le poète belge avec la poésie.

Se succéderont donc à tour de rôle des personnages entourant un lecteur à haute voix, en commençant par ceux peints par Arlene La Dell Hayes qui ont choisi ce poème :

Vous me faites rire

Que vous me faites rire
Avec vos mots abstraits!
Que croyez-vous saisir
D’essentiel dans leurs rets?

La vie aime se mettre
À table avec sa chaise
Et manger sans serviette
Son pain blanc bien à l’aise.

Pourquoi parlerait-elle
D’espace, d’infini?
N’a-t-elle assez de ciel
Pour remplir tous les nids?

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire