Lali

31 décembre 2017

Un dimanche avec Jean d’Ormesson 9

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 18:01

KLAPISCH (Liliane)

Écrire est difficile, parce qu’on est toujours dépassé par son livre. (Jean d’Ormesson)

*toile de Liliane Klapisch

Un commentaire »

  1. Être dépassé par son livre peut faire que ce soit facile, car il semble s’écrire tout seul.
    Ou difficile, car il nous échappe de partout, et semble ne jamais vouloir se terminer.
    Il faut alors agir comme dans toute situation où on et dépassé: rester calme!

    Comment by Anémone — 2 janvier 2018 @ 13:36

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire