Lali

4 février 2018

Un dimanche à Bruges 8

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 16:01

RODIONOV (Valery)

C’est comme si la brume fréquente, la lumière voilée des ciels du Nord, le granit des quais, les pluies incessantes, le passage des cloches eussent influencé, par leur alliage, la couleur de l’air — et aussi, en cette ville âgée, la cendre morte du temps, la poussière du sablier des années accumulant, sur tout, son œuvre silencieuse.
(Georges Rodenbach, Bruges-la-Morte)

*toile de Valery Rodionov

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire