Lali

15 février 2011

Un conte qui donne de l’espoir

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:51

bunting.gif

Nous sommes en 1990 en Bosnie. La guerres est là et il est temps de fuir en apportant le minimum avec soi. C’est ainsi que Viktor, huit ans, Mariana, sa petite sœur et leur mère laisseront pratiquement tout derrière eux espérant au delà de la frontière retrouver le père, vivant dans la clandestinité depuis un moment.

C’est l’histoire de ces hommes, de ces femmes, de ces enfants qui ont parcouru à pied des kilomètres, dormant le plus souvent à la belle étoile, espérant des jours meilleurs. C’est aussi l’histoire de leur retour chez eux alors que tout est dévasté, que les terres sont ruinées et les maisons brûlées. Pourtant, la vie est là qui a germé en leur absence. Les poissons rouges abandonnés à leur sort dans l’étang familial se sont tant et si bien multipliés qu’une lumière d’or émane d’eux.

Un conte, oui, mais aussi une histoire vraie qui s’est produite à Jézéro et qui a permis à tous ceux rentrés chez eux de survivre. Un livre édité chez Syros avec la collaboration d’Amnesty international.

3 commentaires »

  1. Ce conflit a été tellement violent et tellement honteux en cette fin du XXème siècle qu’un livre qui permette d’en parler aux plus jeunes est vraiment bienvenu, en bonne grand mère je le note

    Comment by Dominique — 16 février 2011 @ 4:17

  2. Une histoire triste mais aussi avec de l’espoir à Jézéro… Merci Lali, ne note aussi!

    Comment by Denise — 16 février 2011 @ 7:25

  3. Des événements qui auraient pu à l’ époque encore enflammer l’Europe! Et dont certains ont payé le prix fort. Hélas, comme l’Histoire se répète! Ces écrivains pour la jeunesse sont bien inspirés de nous proposer de tels livres à offrir.

    Par ailleurs, l’illustration de la première de couverture est superbe. Donne envie de le lire!

    Merci, Lall.

    Comment by Chantal — 17 février 2011 @ 9:14

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire