Lali

10 décembre 2018

Triste époque

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 6:17

HARRINGTON (James) - 8

HARRINGTON (James) - 7

HARRINGTON (James) - 5

HARRINGTON (James) - 4

J’aimais bien, du temps de ma vie de libraire, alors que je devais traverser la ville d’est en ouest pour me rendre au travail, examiner les titres des livres que les gens lisaient. D’ailleurs, j’allais même jusqu’à me contorsionner pour arriver à mes fins.

Mais cela ne m’arrive presque plus. Ce n’est plus 22 stations de métro qui me séparent du bureau, mais 10 arrêts de bus et une dizaine de minutes de marche. Et ce sont rarement des livres qui occupent les mains et les yeux des passagers. Les téléphones intelligents ont pris presque toute la place.

Triste époque.

*sur des toiles de James Harrington

Un commentaire »

  1. C’est vrai que portables et autres tablettes ont pris le pas sur les livres, mais quand je prends le train ou que je me promène dans le parc près de chez moi, des lecteurs de livres, j’en vois encore pas mal et, comme vous, je cherche toujours , discrètement, à voir ce qu’ils lisent.

    Comment by Josiane57 — 22 février 2019 @ 11:52

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire