Lali

15 novembre 2013

Tout réapprendre

Filed under: À livres ouverts,Pour petites mains — Lali @ 19:31

Avec Urgence, l’écrivain québécois Pierre Roy aborde un sujet rarement exploité, une situation à laquelle doivent faire face certains enfants lorsqu’un membre de leur famille est en victime, soit un accident vasculaire cérébral (AVC). Et c’est avec beaucoup de finesse, de subtilité et d’amour qu’il le fait, ne négligeant aucune des réactions de Christophe, à la suite de l’AVC de son père, de l’inquiétude à la complicité, en passant par l’incompréhension et le déni.

Christophe ne reconnaît plus en celui qui a perdu une partie de sa motricité son héros. Qu’est-ce que c’est que cette chose horrible qui lui a fait perdre tous ses moyens alors qu’aux yeux de son fils il était plus qu’invincible? Comment en arrive-t-on à devoir réapprendre à marcher, à lacer ses souliers et à ne plus pouvoir pianoter qu’Au clair de la lune? Mais où est donc passé le meilleur musicien du monde? Christophe est déboussolé.

Pour nous raconter le combat d’un homme qui voit du jour au lendemain sa vie et celle des siens basculer, Pierre Roy a choisi de nous faire part du long apprentissage de la musique avec tout ce que cela comporte d’échecs et de découragement. Mais aussi de grandes joies.

Urgence n’est pas qu’un livre sur un ACV, ni sur la musique et tout le travail qu’elle requiert. C’est aussi une histoire d’amour entre un père et son fils autour d’une chanson que ce dernier a écrit quand il était petit, laquelle servira de déclencheur et poussera l’un et l’autre à aller plus loin au cours des deux ans que va mettre le musicien à retrouver une partie de ses capacités.

Un roman pour les neuf ans et plus qui pose un regard juste sur sur une situation difficile à vivre, laquelle est portée par la musique, ce qui permet au jeune lecteur de voir toute l’énergie nécessaire pour réapprendre toutes ces choses qui semblaient naturelles avant l’accident, même celles dans lesquelles on excellait.

Titre pour le Challenge Des notes et des mots

4 commentaires »

  1. Un AVC, lorsqu’il se produit est équivalent à un ouragan dans la vie de tous. Mais cela nous a permis de renouer avec la tendresse, l’entr’aide familiale, les stratégies pour renouer les fils de l’apprentissage perdu, de la connaissance. Mon père n’a jamais été aussi poétique dans l’usage des mots inappropriés mais si imagés… Plein de sentiments se sont révélés à ce moment-là. Le temps, l’énergie et l’entêtement sont nécessaires alors, mais la tendresse et la délicatesse avant tout.

    Comment by LOU — 16 novembre 2013 @ 4:48

  2. Je l’ai bien noté dans le récap. La tranche d’âge visée devient de moins en moins attirante pour moi… je vieillis ! 😉

    Comment by Anne — 16 novembre 2013 @ 9:22

  3. Dis Lali… AVC veut dire Armando Vrai Con?…
    Tu vois que j’ai l’œil…
    Faut dire que j’ai été décodeur dans l’armée.

    Comment by Pépé — 16 novembre 2013 @ 14:45

  4. Oh Pépé… tu fais fort… tu étais au courant qu’Armando a fait de la boxe, du judo et qu’il est ceinture arc-en-ciel au Tkaydo (un art martial encore méconnu mais très méchant).
    Je vais devenir veuve… je vais devenir veuve… je vais devenir veuve… Youppi!…

    Comment by Mémé — 17 novembre 2013 @ 6:34

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire