Lali

1 juillet 2009

Sylvia

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 19:33

waskey-jason-16.jpg

Elle était si convaincue qu’elle en devenait presque convaincante. Tout allait s’organiser comme elle l’entendait et dans cet ordre. C’était décidé.

D’abord, elle allait changer d’emploi. D’ailleurs, elle avait commencé à chercher, avait envoyé quelques CV. Elle avait même été convoquée en entrevue, mais elle n’était pas prête à l’aventure : c’était un remplacement de congé de maternité. Un an seulement. Aucune assurance qu’on lui trouverait autre chose, et elle avait deux enfants.

Ensuite, elle allait déménager. Elle voulait plus d’espace et surtout que ses fils aient chacun leur chambre et peut-être un petit coin à elle où elle pourrait bricoler. Si elle en avait le temps. Mais ce qui était certain, c’est qu’elle allait quitter ce lieu où elle vivait depuis trop longtemps quand elle aurait trouvé un autre emploi.

Et puis, après elle se mettrait en chasse. Enfin, elle n’a pas dit les choses de cette façon, c’est mon interprétation personnelle qui me fait choisir ces mots. Elle a plutôt dit Je vais me trouver un amoureux. Convaincue et convaincante qu’elle allait le trouver parce qu’elle aurait fait les choses dans l’ordre : nouveau travail, déménagement, relation amoureuse.

Sylvia était si sûre d’elle que je n’ai pas oser jeter un caillou dans la mare de ses rêves. Lui dire que les choses n’arrivent pas toujours dans cet ordre. Que même en visant le scénario parfait, il y a parfois des impondérables les jours de tournage. De plus, ce n’était pas à moi de miner sa belle assurance, la vie se chargerait bien de le faire sans mon aide.

Et quand elle est partie, j’ai ouvert un livre. Ma seule assurance, c’était que jour après jour il y en aurait toujours un qui m’attendrait.

*sur une toile de Jason Waskey

Un commentaire »

  1. Ce n’est pas la première Sylvia et ce ne sera pas la dernière, mais qu’il est bon de rêver… puis…

    SURPRIS, j’ai lu dans mon horoscope que bientôt je croiserais l’amour, elle se prénommerait S… (j’ai pensé à Suzanne, à cause de Leonard Cohen, il se peut que ce soit Sylvia ou Sylvie, même si je n’aime pas trop le Johnny), une fille qui aurait mis de l’ordre dans son existence et qui serait en chasse d’un bon A… et je me suis dit que l’horoscope disait n’importe quoi.
    Maintenant, en lisant ce billet je n’en suis pas si sûr… Faut que je retrouve le journal, je ne me rappelle plus comment cela se terminait…

    Comment by Armando — 1 juillet 2009 @ 23:25

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire