Lali

26 décembre 2007

Suppositions

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 21:24

furey3
furey1
furey2
furey12
furey 8
furey 16
furey 14
furey 13
furey 11

On ne l’a jamais vu qu’avec un livre en main. C’est tout ce qu’on sait de lui, même si certains affirment qu’il est écrivain, d’autres bibliothécaire et d’autres encore tout bonnement bibliophile.

furey5
furey4

Juste parce qu’à toutes les périodes de sa vie, on l’a souvent vu encombré de livres. Mais personne n’a jamais osé adresser la parole au lecteur de Conrad Furey. Il est toujours si absorbé que, de toute manière, il ne semble rien entendre ni ne rien voir autre chose que le livre qu’il lit.

Certains affirment que sa mère, folle des livres plus que des êtres humains, lui aurait appris à lire bien avant qu’il ne sache parler. Mais on dit bien des choses sans savoir.

furey 6
furey 7

Mais en fait, personne ne sait vraiment et tout n’est que suppositions et pas autre chose.

Je ne dirai rien. Mais je crois qu’il est arrivé au lecteur de parler un jour à quelqu’un. Enfin, à quelqu’une, devrais-je dire. Mais chut, ce n’est pas moins qui éventerai la nouvelle. Je leur ferai juste un clin d’œil à ces deux-là. Parfois, ça veut dire davantage que tous les mots du monde.

furey 9
furey 10

Un commentaire »

  1. Dans un clin d’oeil, il y a tant de complicité que les mots ne sont plus nécessaires.

    Comment by Denise Rossetti — 27 décembre 2007 @ 16:11

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire