Lali

11 octobre 2009

Sous les arbres 10

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 9:01

morrisey-catherine.jpg

Le lac et le saule

La solitude est bien l’hôtesse
Qui convient à ce lac profond :
Son saule unique et lui se font
Le vis-à-vis de la tristesse.

Immobiles ou se mouvant
Ils joignent leurs mélancolies,
Par les froidures, sous les pluies,
Dans le soleil et dans le vent.

Ils échangent même en secret
Ce qui les charme ou les distrait.
L’arbre a des oiseaux dans ses branches,

Il les montre au Lac qui, toujours,
A fleur d’eau lui montre à son tour
Ses belles carpes et ses tanches
.

(Maurice Rollinat)

*toile de Catherine Morrisey

2 commentaires »

  1. Quel beau poème où l’arbre et le lac sont complices…

    Comment by Denise — 11 octobre 2009 @ 11:16

  2. Ermite, assis tout simplement
    ———-

    Il vit loin des enchanteresses,
    Perdu dans le désert profond ;
    La lune et le soleil lui font
    Oublier toutes ses maîtresses.

    Aucun souvenir des caresses
    Ni des mots qui droit au coeur vont ;
    Car au désert, nous le savons,
    De telles notions disparaissent.

    Ne sachant plus aucun secret,
    Il ne peut pas être indiscret ;
    Sa vie est une page blanche.

    L’âme sans crainte et sans amour
    Conserve, cependant, toujours
    Sa soif que jamais nul n’étanche.

    Comment by Cochonfucius — 26 février 2020 @ 6:11

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire