Lali

29 mars 2016

Rue Saint-Paul 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

LAZARO FERRE (Jose Luis) - 2

Mais lors en son temps
Brise qui se lève,
Dès le matin blanc
Dans le ciel monté,

Puis dans l’air qui bouge
Sa voix qui s’élève
Quand vient le soir rouge
Où le jour se tait,

Ici sur les toits
C’est le vent qui règne,
Comme sang qui baigne
Cœur où la vie bat.

Mais lors au clocher
Où temps ne fait grève,
Heures sonnant brèves
Ainsi qu’envolées,

Instant du départ
De nuit advenu
Et vin sur le tard
Alors qu’on a bu,

C’est marins, allés,
Un peu qui chavirent,
Là-bas sur les quais
Chercher leurs navires,

Et dans le silence
Rue alors entrée,
Et pour leur partance
Toute pavoisée.

Max Elskamp, La chanson de la rue Saint-Paul

*choix de la lectrice de Jose Luis Lazaro Ferre

Un commentaire »

  1. La musique de Max Elskamp, on la reconnaît dès les premières notes. Merci, Lali.
    Comme cette lectrice, plongeons dans nos pensées, nos rêves, nos souvenirs, une main sur la page lue.

    Comment by Tania — 30 mars 2016 @ 4:04

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire