Lali

6 janvier 2011

Quelques mots d’amour 8

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

wegmann-bertha-2.jpg

En mémoire de moi

Lorsque tu iras aux collines de mai
voir se lever une lune de cuivre,
un grand genêt d’abeilles jaillira,
bourdonnant de mon cœur entre tes bras,
en mémoire de moi.

Lorsque livrée aux lumières des plages.
tu fouleras les sables d’autrefois,
un bel oiseau d’écume chantera
comme un cristal dans le soleil des âges,
en mémoire de moi.

Lorsqu’endormie, à toi-même donnée,
environnée du vol des souvenirs,
la nuit sera ta blanche solitude,
un silence de fleur s’éveillera
en mémoire de moi.

Lorsqu’étrangère, en une ville de douleur,
l’aube durcira tes paupières,
les douces larmes d’une pluie d’été
te berceront de musiques lointaines,
en mémoire de moi.

Frédéric Jacques Temple, Anthologie poétique amoureuse

*choix de la lectrice de Bertha Wegmann

4 commentaires »

  1. Le portrait de la lectrice est de toute beauté, tellement naturel et d’une si grande finesse, le regard, le visage, les mains et sa position. Le poème qui l’accompagne est très touchant.
    Merci Lali de nous faire découvrir tous ces beaux poèmes. J’aime beaucoup, beaucoup!

    Comment by Denise — 7 janvier 2011 @ 5:52

  2. C’est en effet magnifique et cette image me touche énormément.
    Le choix du poème est excellent.
    Bravo, et merci pour ce joli moment.

    Comment by sylvie — 7 janvier 2011 @ 12:24

  3. J’apprécie aussi beaucoup cette toile; un regard profond et touchant chez cette lectrice qui s’harmonise tant avec ce poème!

    Comment by Chantal — 7 janvier 2011 @ 16:04

  4. Merveilleuse alchimie : les mots et l’art du peintre.
    Merci pour ce petit moment de bonheur, Lali.

    Comment by lucie fraenkel — 7 janvier 2011 @ 19:05

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire