Lali

12 octobre 2008

Quand René Char parle du poète

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 20:01

hannah-duncan-2.jpg

Le poète ne peut pas longtemps demeurer dans la stratosphère du verbe. Il doit se lover dans de nouvelles larmes et pousser plus avant dans son ordre. (René Char)

*toile de Duncan Hannah

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire