Lali

13 septembre 2018

Quand on n’a que l’amour 1

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

BOURLA (Irit) - 17

On partira c’est sûr
appuyés l’un à l’autre

parmi le cri des mouettes
délivrant la mer
les lueurs de l’aube
inclinant l’horizon
et ce sillage au loin
qu’il nous faudra franchir

On partira c’est sûr
appuyés l’un à l’autre

Mais que ta main encore
sur la mienne se pose

passerelle de vent
occultant l’abîme

en cette course
à l’infini des jours

qu’elle inscrive sur la berge
la caresse de l’instant
la profondeur des choses
la trace de nos pas

ce sillage fragile
minutes partagées
à la saveur du vivre

Sabine Péglion
(dans Quand on n’a que l’amour de Bruno Doucey et Sabine Péglion)

*choix de la lectrice d’Irit Bourla

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire