Lali

4 août 2007

Peut-être

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 13:17

lorusso 3

Peut-être a-t-il raison celui qui lui dit qu’elle n’a rencontré que des aveugles, que des hommes qui sont restés à la surface des choses, qui n’ont pas su voir ce qu’elle porte en elle de tendresse. Peut-être n’a-t-il pas raison quand il dit qu’elle est craquante et qu’elle devrait croire ce qu’il dit. Mais au moins ça la fait sourire.

Peut-être ne ment-il pas cet autre qui lui dit que sur son lit de mort, aux dernières secondes de sa vie, la dernière image qu’il aura sera celle de son sourire et de ses yeux. Peut-être aussi ne sont-ce que des mots, mais ils la font éclater d’un grand rire, comme devant la meilleure des blagues.

Peut-être dit-il vrai celui qui lui dit avoir rêvé d’elle. Et tant pis si ce ne sont que des mots, elle a envie de croire en eux. Du moins, aujourd’hui. Car c’est tout son visage qui irradie et pas juste un sourire qui se dessine sur ses lèvres quand elle y pense.

Oui, peut-être ont-ils raison, peut-être disent-ils vrai, peut-être ne mentent-ils pas, ceux d’hier, ceux de demain. Oui, peut-être.

Elle aime leurs mots, elle s’en délecte, car la lectrice de Joseph Lorusso s’abreuve à même ceux-ci quand ceux des livres ne suffisent plus.

2 commentaires »

  1. Pour avoir la chance d’être écouté, il faut taire l’amour qu’on porte à une femme. Les femmes n’écoutent que les mots de celui dont elles rêvent, même si ce ne sont que des mots qui s’envolent chaque fois le plaisir conquis.

    Comment by Armando — 5 août 2007 @ 3:10

  2. çà la fait sourire, mais son coeur comprend beaucoup de choses.

    Comment by Denise Rossetti — 5 août 2007 @ 15:11

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire