Lali

10 octobre 2008

Pas la seule

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 19:30

cojocaru-miriam-1.jpg

Elle a ouvert le livre, au milieu, au hasard. Elle aime surprendre les phrases sans qu’elles s’y attendent. Les phrases qui paressent, qui pensent qu’elles ont le temps. Qu’il y a tant de pages avant elles qu’elles peuvent sommeiller à l’ombre des mots clos.

(Sorj Chalendon, Une promesse)

Et probablement que la lectrice de Miriam Cojocaru n’est pas la seule…

2 commentaires »

  1. Au début, je croyais qu’on parlait de Flairjoy, mais quand j’ai lu que les phrases paressent… Je me suis dit que c’était de « bip-bip-bip » qu’on parlait. Mais c’est vilain de dénoncer… Alors je me tais.

    Comment by Mumu la Planque — 11 octobre 2008 @ 9:44

  2. Oui, en effet , je crois que Flairjoy n’a pas la phrase paresseuse donc ce n’est pas elle.
    Mais tu as bien raison de me soupçonner Mumu!
    Vraiment après Colombo tu es le meilleur détective!

    Comment by Bip-bip-bip — 11 octobre 2008 @ 10:45

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire