Lali

4 août 2007

Nuit moite

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 0:30

anp

Il fait si chaud qu’une mince pellicule humide s’est collée à sa peau. Au moindre mouvement de sa part, on dirait que celle-ci ne fait que s’étendre et que s’y fixent toutes les poussières dans l’air. L’impression est désagréable. Mais rien n’empêchera la lectrice d’Anne Noble-Partridge de continuer de tourner les pages. Pas même cette moiteur dans la nuit qui commence.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire