Lali

21 décembre 2007

Mais

Filed under: Couleurs et textures — Lali @ 8:00

a_e

Il lit encore une fois les mots qu’elle a écrits, des mots qui sont comme une caresse sur sa peau, des mots qui chaque fois font son cœur battre plus fort.

Oui, bien sûr, ce ne sont que des mots. Et le lecteur d’Alfred Ehrhardt en est bien conscient.

Mais.

Mais il sait qu’elle n’écrit que ce qu’elle ressent. Jamais autre chose. C’est pourquoi ça le touche autant. C’est pourquoi il ne peut s’empêcher de lire et de relire ses mots. Et d’attendre les suivants.

Un commentaire »

  1. Ecrire ce que l’on ressent, vient du coeur, c’est spontané, chaleureux, il n’y a ni intérêt, ni tricherie.
    Ce ne sont peut-être que des mots, mais des mots vrais qui ont tant de beauté et de valeur…

    Comment by Denise Rossetti — 21 décembre 2007 @ 9:13

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire