Lali

31 juillet 2009

L’intrus

Filed under: États d'âme,Couleurs et textures — Lali @ 20:30

muse-henry-c-1.jpg

Imaginez la scène. Un samedi soir, 20 heures 30. Il y a de la musique qui flotte dans l’air. Vous avez soupé et la vaisselle est faite. Vous venez de vous installer dans votre fauteuil préféré. Vous vous dites que la vie est belle. Que vous adorez les samedis soirs loin du brouhaha des sorteux. En fait, vous nagez en plein bonheur égoïste et vous ne vous sentez nullement coupable qu’il en soit ainsi, quand soudain un coup de sonnette vient briser l’instant magique.

Vous ne bougez pas. Vous n’entendez personne monter l’escalier. Vous faites ouf! mais prenez soin de baisser le volume de la musique. Au cas où. Vous ne bougez toujours pas. Dix minutes passent. Vous n’avez pas eu la curiosité d’aller voir du balcon qui peut bien sortir de l’immeuble.

Puis, vous augmentez le volume. Vous vous calez dans votre fauteuil. Vous reprenez le livre là où vous l’avez laissé. L’intrus qui n’a aucun respect pour les samedis soirs n’est plus qu’un souvenir.

*sur une toile signée Henry C. Muse

Un commentaire »

  1. Ton billet me plaît beaucoup Lali! J’imagine bien la scène…

    Comment by Denise — 1 août 2009 @ 9:23

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire