Lali

29 novembre 2018

Les vers de Stefan 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

JOLIN (Einar) - 2

en somme
il suffit de bien peu de choses
prendre du recul
ou gravir une pente douce
pour mieux apprécier
le flou

Stefan Psenak, Longtemps j’ai porté mes deuils comme des habits trop grands

*choix de la lectrice d’Einar Jolin

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire