Lali

21 février 2014

Les vers de Letitia 4

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

DIDIERLAURENT (Véronique) - 16

j’écris dans une nouvelle langue

une langue qui n’est pas la mienne
une langue que j’aime comme tout ce qui ne m’appartient pas
j’en prononce les paroles à haute voix
je m’en grise je renonce je persévère
ma joie mon amour ma souffrance sont-ils autres?
le poème est-il un enfant adopté?

j’écris dans une nouvelle langue
je la murmure je la caresse comme un petit chien
lentement elle vient m’habiter
elle se glisse dans mon esprit
elle commence à y bâtir des forteresses
à mon insu
ma joie mon amour ma souffrance
y sont mes enfants sans nom

Letitia Ilea, Apprivoiser le silence

*choix de la lectrice de Véronique Didierlaurent

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire