Lali

11 juillet 2008

Les vers de la grande dame 3

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

craddock-linda-2.jpg

La page blanche, le poème d’Anne Hébert, attendait la lectrice de Linda Craddock. Et pourtant, elle ne savait pas que ce poème l’attendait. Jusqu’à ce qu’elle le lise. Le relise. Et le lise encore.

La page blanche
Devant moi
N’espère que toi
Sur la feuille nue

Lisse neigeuse à perte de vue
Belle page étale
Ne vient que la finesse de tes os
Subtile apparition

Grand squelette debout
En filigrane gravé
Au bout de mes doigts
Sur la transparence du jour.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire