Lali

25 décembre 2018

Les vers de Justine 2

Filed under: À livres ouverts,Couleurs et textures — Lali @ 23:59

OLSOMMER (Charles-Clos) - 6

La plaine est déserte
tu ne viens pas
je n’ai jamais voulu autre chose
que boire le café du matin avec toi

encore les étoiles filantes
comme tes errances
criblent le toit

la maison vogue dans la nuit

serais-je à jamais blessée d’étoiles

Justine Coux, Carnets du chêne rouge

*choix de la lectrice de Charle-Clos Olsommer

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire